Charles Leclerc (Ferrari) : « La motivation est toujours là, mais ça fait mal »

Charles Leclerc a été lâché par sa Ferrari à Bakou. Tout comme Carlos Sainz à ses côtés. (H. I Mohammed/Reuters)

Abattu après son deuxième abandon en trois Grand Prix, Charles Leclerc tente de rester positif et se tourne vers le Canada.

Charles Leclerc (abandon, Ferrari, au micro de Canal +) : « Les mots sont difficiles à trouver. Ça fait trois week-ends d'affilée donc ça fait mal. J'ai perdu la puissance, je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je n'ai parlé à personne (de l'écurie) pour l'instant, je suis juste allé voir les mécaniciens bien sûr. La mentalité restera la même. À partir de demain, je vais essayer d'effacer ce qu'il s'est passé, mais là ça fait trois coups durs. La motivation est toujours là, mais là ça fait mal. »

lire aussi

Max Verstappen vainqueur du GP d'Azerbaïdjan, doublé de Red Bull

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles