Charles Leclerc (Ferrari) partira en pole du Grand Prix de Monaco

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Charles Leclerc partira en pole du GP de Monaco. (Christian Hartmann/Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le pilote Ferrari Charles Leclerc a signé le meilleur temps des qualifications du Grand Prix de Monaco, devant son équipier Carlos Sainz. Le leader du Championnat Max Verstappen (Red Bull) s'est classé quatrième.

Charles Leclerc récidive à Monaco. Déjà auteur de la pole position à domicile l'année dernière, le Monégasque n'a laissé personne d'autre réussir le meilleur temps de cette séance de qualification. C'est déjà sa cinquième pole position depuis le début de la saison, la quatorzième de sa carrière. Il égale ainsi Max Verstappen dans ce domaine. Son chrono de 1'11''376 dès la première tentative en Q3 a mis tout le monde d'accord et Carlos Sainz, son plus proche poursuivant, était relégué à plus de deux dixièmes.

Comme si cela ne suffisait pas, le pilote Ferrari était encore en train d'améliorer son temps avant qu'un drapeau rouge à trente secondes de la fin de la séance n'y mette un terme définitif. Mais contrairement à 2021, la monoplace flanquée du numéro 16 n'en était pas à l'origine. Sergio Pérez est parti en tête-à-queue et Sainz, qui arrivait lancé, n'a pu éviter le contact avec la Red Bull provoquant un embouteillage sur lequel Verstappen s'est cassé les dents.

En attendant d'éventuelles pénalités après le crash de fin de Q3, le leader du championnat du monde est relégué au quatrième rang. Pendant ce temps-là, son rival pour le titre a fait le plein de confiance. Incapable de prendre le départ après son accident dans les dernières secondes de Q3 l'année dernière, le Monégasque devrait être bien présent sur la première place de la grille de départ cette fois-ci. Avec une Ferrari qui fonctionne à merveille. Ne reste plus pour Leclerc qu'à vaincre le signe indien, puisqu'il n'a jamais vu le drapeau à damier de son Grand Prix national.

Ocon en Q3, Gasly piégé

En difficulté tout au long du week-end, Esteban Ocon est parvenu à tirer le meilleur de son Alpine pour se hisser dans le Top 10 des qualifications (dixième), tout comme son coéquipier. Septième, Fernando Alonso a aussi fini la Q3 dans le mur et devra faire attention aux dégâts causés sur sa monoplace. Pierre Gasly n'a pas connu la même réussite, subissant le drapeau rouge causé par Yuki Tsunoda en Q1. Reparti tardivement en piste alors qu'il ne restait plus que 2'25 pour entamer un tour rapide, le Français a fait partie des quatre pilotes piégés, avec Hamilton, Bottas et Zhou. Il a assisté, impuissant, à une amélioration générale des chronos qui l'a repoussé au 17e rang.

lire aussi

La séance de qualification

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles