Charles Leclerc (Ferrari) en pole position du Grand Prix d'Azerbaïdjan

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Charles Leclerc a été le plus rapide ce samedi à Bakou. (Leonhard/Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Charles Leclerc (Ferrari) a décroché ce samedi sa sixième pole position de la saison sur le circuit urbain de Bakou (Azerbaïdjan). Le Monégasque devance Sergio Perez (Red Bull) et Max Verstappen.

Carlos Sainz va encore devoir attendre pour célébrer sa première pole position. Il est vrai que résister aux fusées Red Bull dans cette interminable ligne droite des Pétroliers (près de 2 kilomètres) n'est pas facile. C'est dire combien le chrono stratosphérique de l'autre Ferrari aux mains de « monsieur de la pole », Charles Leclerc est impressionnant.

lire aussi

La grille du GP d'Azerbaïdjan

« C'était bon, en souriait celui qui a décroché sa 4e pole d'affilée, sa 6e de la saison. Je ne pensais pas qu'on pourrait l'avoir. Les Red Bull sont tellement bonnes ici. » Certes, sa voiture, comme celle de son équipier espagnol, a été équipée d'un nouvel aileron arrière destiné à faire gagner de la vitesse de pointe mais la réussite du Monégasque est à mettre sur son talent dans la ville et les deux premiers secteurs où le pilote a réussi à flirter avec les murs sans trembler. Voilà Leclerc avec quinze poles en carrière, une de plus que le champion en titre, Max Verstappen.

Depuis le début du week-end, le leader du Championnat souffre, un peu. « Il nous en manque un peu sur un tour mais dans les longs relais, on devrait pouvoir se battre », s'est contenté de commenter le Néerlandais, devancé comme vendredi d'ailleurs par son équipier Sergio Perez qui a tout donné, jusqu'à taper dans le béton, sans endommager toutefois sa voiture.

lire aussi

Le film des qualifications

Derrière Russell a réussi à sauver la face des Mercedes toujours handicapées par ce très méchant rebond, en signant le 5e temps alors que Lewis Hamilton (7e) est relégué à près de 4/10. Pierre Gasly a réussi la prouesse d'intercaler son Alpha Tauri entre les W13. Éliminé en Q2, l'autre Français du paddock Esteban Ocon (Alpine) partira en treizième position sur la grille dimanche.

À noter le très joli mouvement de Lance Stroll qui s'y est repris à deux fois pour offrir un drapeau rouge à cette séance dès Q1 sortant une première fois son Aston Martin sans dommage avant d'y revenir lors d'une seconde tentative beaucoup plus fructueuse où il laissa son museau, ses suspensions et un tech pro.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles