Charles Leclerc en pole au GP de France devant Max Verstappen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Charles Leclerc a signé samedi la 16e pole de sa carrière. (A. Mounic/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Charles Leclerc (Ferrari) a signé la pole du Grand Prix de France samedi au Castellet, la 16e de sa carrière. Il a devancé les Red Bull de Max Verstappen et Sergio Perez et la Mercedes de Lewis Hamilton. Esteban Ocon a été éliminé en Q2, Pierre Gasly en Q1.

L'union a fait la pole ce samedi après-midi au Castellet. Carlos Sainz (Ferrari), condamné à un départ en fond de grille pour avoir changé plusieurs éléments de sa monoplace, a servi de rampe de lancement à Charles Leclerc en Q3.

lire aussi

Le classement des qualifications du GP de France

Se plaçant devant son coéquipier en bout de ligne droite et dans le virage de Signes, il a permis au Monégasque de passer sous les 1'31'' lors de son dernier tour lancé (1'30"872), trois dixièmes devant Verstappen (Red Bull). Une petite consolation pour Sainz, qui semblait en rythme cette semaine, signant le meilleur temps vendredi lors des EL2 et ce samedi en Q2. Leclerc décroche sa 16e pole position en carrière, soit autant que Verstappen, et la septième cette saison, en douze Grands Prix.


Les Français frustrés

Avant cette stratégie payante de la Scuderia, le public du Castellet avait connu deux déceptions. En Q1 d'abord, qui a vu la sortie prématurée de Pierre Gasly (Alpha Tauri), pourtant auteur d'essais libres prometteurs vendredi. Le Français, auteur du 16e temps, s'élancera 14e suite aux pénalités de Sainz et Magnussen. Esteban Ocon (Alpine) a lui pris la porte en Q2. Déçu par l'inconstance de sa monoplace, bien plus performante au GP d'Autriche, il partira en 10e position.

lire aussi

Le film des qualifications

Pour ne rien arranger, les deux Français seront placés au départ derrière leurs coéquipiers Yuki Tsunoda (8e) et Fernando Alonso (7e). Loin devant, Leclerc s'élancera devant les Red Bull et visera une deuxième victoire d'affilée après celle acquise en Autriche. Derrière ce trio partira un autre, 100 % britannique, avec Lewis Hamilton (Mercedes) en deuxième ligne aux côtés de Perez, devant Lando Norris (McLaren) et l'autre Flèche d'Argent de George Russell.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles