Charly Quivront et Maud Le Car champions de France

Charly Quivront. (A. Justes)

Charly Quivront et Maud le Car ont été sacrés champion de France, ce samedi à Biarritz. En longboard, la victoire est revenue à Martin Coret et Alice Lemoigne.

Après deux médailles d'argent (2015 et 2018), Charly Quivront a enfin remporté son premier titre de champion de France, ce samedi à Biarritz. Dans de belles vagues d'1m50, le Rochelais s'est imposé en finale avec un total de 14,50. Il devance le Landais Sam Piter (13,70 pts), le Breton Ian Fontaine (11,64 pts) et le Réunionnais Mathis Crozon (10,93 pts).


lire aussi

L'actu du surf

« J'avais déjà fait plusieurs finales, je n'avais jamais gagné, a déclaré Charly Quivront. Après mes deux dernières finales perdues de très peu, je n'étais pas revenu l'année suivante tellement ça m'avait saoulé. Je suis très content de gagner cette fois. J'ai gardé le même rythme depuis le début. Je voulais surtout prendre des bonnes vagues, être bien placé, ne pas avoir à subir. Ça fait du bien de terminer la saison sur une aussi bonne note. Je surfe pour la Charente, ça fait plaisir de leur offrir ce titre. »


Le Car pas encore à la retraite

Dans le tableau féminin, Maud Le Car s'est, elle, imposée dans les dernières secondes alors que le phénomène Tya Zebrowski (11 ans) a bien failli créer un énorme exploit. Le Car a soulevé un second trophée de championne de France après celui de 2018. La Bretonne Maëlys Jouault prend la 3e place, devant la Guadeloupéenne Anaïs Blanchard, 4e.

« Je suis super contente, a confié Maud Le Car. Ce n'était pas du tout facile. La nouvelle génération arrive en force. Je suis contente de gagner ce titre face à elles. Je savais qu'il y avait du niveau avec Anaïs (Blanchard), Maëlys (Jouault) et Tya (Zebrowski). Je savoure ce second titre car j'avais perdu confiance en moi cette saison avec peu de résultats sur le circuit professionnel. J'ai montré que je ne suis pas encore à la retraite (rires). Je ne vais pas laisser ma place. »


lire aussi

Jérémy Florès, un come-back pour les JO de Paris 2024 ?


Coret éclipse Delpero

Un kilomètre plus au sud à la Côte des Basques, Martin Coret est devenu champion de France de Longboard. En finale, le prof de surf a trouvé une dernière bonne vague dans les derniers instants pour battre Louis Jamet. Il s'offre un premier titre national Open après sa victoire en junior en 2013. Archi-favori à sa succession et en passe de signer un 7e succès, Edouard Delpero a été sorti dès le 2e tour.

« Je suis content, je n'avais pas fait de compétition depuis quatre ans, a déclaré Martin Coret. Je me suis démotivé cette année. Après mes victoires sur les championnats de Nouvelle-Aquitaine et sur l'Open de France (septembre), je suis arrivé motivé ici. Et quand j'ai vu qu'Edouard avait perdu en quarts, ça m'a vraiment boosté. Je suis content. Je surfe bien en moment. »


Lemoigne au 7e ciel

Chez les femmes, les trois premières places ont été pour trois Réunionnaises. Alice Lemoigne a dominé Maya Glasenapp et Ophélie Ah Kouen. Sur un nuage tout au long de la journée et sur son home spot d'adoption, Lemoigne a frôlé la perfection avec un 9,83 pts sur sa dernière vague. Elle est désormais septuple championne de France.

« Je suis très contente de gagner ce nouveau titre à la Côte des Basques, a réagi Alice Lemoigne. Ça me remémore de super souvenirs ici, j'y ai gagné mon titre de championne du monde ISA en 2019. La Côte me porte vraiment bonheur. Ma maman était là aujourd'hui, c'est la première fois qu'elle vient me voir sur un championnat de France et je suis trop contente de lui faire ce cadeau. On a eu de bonnes vagues toute la journée et particulièrement pour la finale. Je me suis vraiment amusée. Il y avait pas mal de Réunionnaises en finale (trois, ndlr), ça fait plaisir. »