Chelsea accroché par Nottingham Forest

Ici à la lutte avec Marc Cucurella, Serge Aurier a été le buteur du jour pour Forest. (Andrew Couldridge/Reuters)

Malgré l'ouverture du score de Raheem Sterling, Chelsea, largement bousculé en seconde période, a concédé dimanche un match nul (1-1) que Nottingham Forest a bien mérité.

Le récent succès sur Bornemouth (2-0) n'a pas donné à Chelsea l'élan attendu. Les Blues ont, en effet, été accrochés (1-1) sur le terrain de Nottingham Forest, avant-dernier à l'aube de cette 18e journée de Premier League. Ils ont pourtant ouvert le score au cours d'une première période globalement maîtrisée, même si leur possession de balle très nette ne leur a offert qu'un nombre très réduit d'occasions.

lire aussi : Le film de Nottingham Forest - Chelsea

Leur but a d'ailleurs jailli d'une déviation malencontreuse de Boly sur un centre de Pulisic. Le ballon a atterri sur la barre avant d'être repris en force et de près par un Sterling opportuniste (16e). Si, six minutes plus tôt, Kepa avait dû repousser en quelques secondes deux frappes de Johnson, Forest, bien trop replié devant son but et au plan de jeu minimaliste, ne méritait pas mieux.

Mais l'atmosphère a totalement changé après la pause, en raison de l'intensité soudainement déployée par le promu. Plus agressifs, plus pressants, les coéquipiers de Serge Aurier ont secoué Chelsea sur la durée. Et, huit minutes après une frappe sur la barre de Gibbs-White (55e), l'ancien latéral droit du PSG a logiquement égalisé sur corner, grâce à un superbe enchaînement : amorti de la poitrine et reprise acrobatique du droit (1-1, 63e).

lire aussi : Le classement de la Premier League

Les changements effectués dans la foulée par Graham Potter n'ont pas modifié le sens du match, même s'il a manqué très peu de choses à Aubameyang pour marquer de la tête sur un centre de Ziyech (81e). Conclusion de cette soirée, Chelsea, huitième à sept points de Manchester United (4e), s'enlise dans le ventre mou du classement. À ce rythme, la qualification pour la prochaine Ligue des champions promet d'être très hypothétique.