Chelsea - Lampard : "Kepa ? Combien vous avez coûté n'a pas d'importance"

Goal.com
Le gardien des Blues, recruté pour un prix record en 2018, fait l'objet de critiques ces dernières semaines et n'est plus certain de débuter.
Le gardien des Blues, recruté pour un prix record en 2018, fait l'objet de critiques ces dernières semaines et n'est plus certain de débuter.

Frank Lampard s'est réjoui de la réaction de Kepa Arrizabalaga après qu'il l'ait sorti du XI de départ, mais l'entraîneur de Chelsea a refusé de confirmer si le gardien de but le plus cher du monde reviendra dans le onze de départ pour le match à domicile de lundi contre Manchester United.

Kepa - arrivé pour plus de 80 millions d'euros de Bilbao en 2018 - a été étonnamment laissé de côté pour le voyage à Leicester City il y a quinze jours, cédant sa place au vétéran Willy Caballero. A la question de savoir si son numéro un habituel reviendrait contre United, un Lampard souriant a répondu en conférence de presse. "J'ai décidé. Vous le saurez [lundi].

 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"La réaction a été bonne, comme je m'y attendais. Il s'est entraîné dur, en faisant profil bas. Je n'ai pas eu beaucoup de conversations avec lui cette semaine et ce sera à moi de prendre la décision. Cela n'a pas d'importance quand vous êtes au club, je ne prends pas en compte le montant du transfert. C'est l'entraînement qui compte."

Après qu'il ait été suggéré qu'il voulait réveiller son portier, Lampard a réagi : "Je ne dirais pas cela. Je ne cherchais pas nécessairement cela. Je crois que j'ai parlé du match de Leicester et j'ai dit que je devais choisir l'équipe telle que je la voyais en forme à chaque poste, donc ce n'était qu'une sélection ce jour-là.

 

"Maintenant, je sais qu'avec les gardiens de but, il y a un peu plus que ça. Nous savons que c'est un rôle légèrement différent de celui des autres. Mais je veux que la réaction de tout le monde soit toujours la bonne et il est sorti de l'équipe, je sais ce que cela signifie, je sais ce que cela va lui faire."

 

À lire aussi