Le chemin de croix des footballeurs africains face au Covid 19

SO FOOT
·1 min de lecture

Le chiffre fait froid dans le dos. "Entre 3000 et 5000 footballeurs professionnels nous ont sollicités depuis mars 2020." Mais ils ne représentent que la partie visible d'un immense iceberg, car "il ne s'agit que de joueurs issus des douze organisations syndicales que nous reconnaissons en Afrique. Et nos chiffres ne sont pas définitifs..." Face à un panel de journalistes francophones ce mercredi 28 octobre, Stéphane Burchkalter, secrétaire général adjoint de la FIFPRO et secrétaire général de la FIFPRO Afrique, a dressé un tableau peu reluisant du football professionnel africain en temps de pandémie. "Ces joueurs nous ont saisi pour une aide financière ou juridique, car depuis mars, ils peuvent avoir été victimes d'une rupture unilatérale de leur contrat, ou d'un non-versement de leurs salaires." Sur le continent africain, certains footballeurs "pros" n'ont même pas de contrat écrit, un état de fait antérieur à… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com