Chiamaka Nnadozie, une rebelle au mental d'acier

SO FOOT
·1 min de lecture

Chiamaka Nnadozie n'est pas de celles qui cachent leur amour pour le football. Biberonnée au ballon rond par ses frères, la gardienne nigériane s'est cependant heurtée à l'autorité parentale pour exercer sa passion. "Mon père ne pensait pas que des filles pouvaient jouer au foot, surtout ici au Nigeria", indique-t-elle. Ce discours paternel, Chiamaka Nnadozie ne l'a jamais oublié. "Je me souviens parfaitement de ce jour, nous étions dans notre maison à Orlu. Lorsqu'il m'a dit ça, j'étais triste et en colère. Je l'ai supplié, mais il était énervé. Car pour lui, je devais me concentrer sur l'école et oublier le football, confie la gardienne du Paris FC. Je me suis isolée dans ma chambre pour réfléchir, et ma mère m'a rassurée en disant de ne pas m'inquiéter, que j'allais jouer." "Cock" donne alors la meilleure des réponses à son père : aller dans la rue pour jouer au foot. Cet événement a…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com