Le Chicago Sky remet son titre WNBA en jeu

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La WNBA reprend dans la nuit de vendredi à samedi. (Mary Holt/USA TODAY SPORTS/PRESSE SPORTS/Presse Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La WNBA reprend dans la nuit de vendredi à samedi. Le tenant du titre, le Chicago Sky, ambitionne de remporter un deuxième Championnat d'affilée.

Depuis la mi-octobre, le statut de Chicago a changé outre-Atlantique : la franchise de l'Illinois, entraînée par le Franco-Américain James Wade, a remporté le premier titre WNBA de son histoire. Une première, aussi, pour une équipe qui avait terminé la saison régulière à la sixième place, déjouant tous les pronostics jusqu'à venir à bout du Phoenix Mercury où évoluait alors Bria Hartley en finale (3-1).

Connexion belge

Quelques mois plus tard, alors que la saison 2022 débute dans la nuit de vendredi à samedi, l'effectif s'est renforcé avec l'arrivée de l'internationale belge Emma Meesseman, en plus des Kahleah Cooper (*), Allie Quigley, Courtney Vandersloot, sa compatriote Julie Allemand (*) et Candace Parker. Cette dernière, double championne WNBA après un premier titre en 2016 avec les Los Angeles Sparks aux côtés de Sandrine Gruda, a repris l'entraînement en début de semaine. La Française Emmanuelle Tahane (22 ans), qui a participé à la présaison, a en revanche été coupée jeudi.

(*) Ces deux joueuses, encore en Europe, n'ont pas encore rejoint la franchise.

James Wade n'en fait pas un mystère, il estime que son équipe est « prête » pour signer un doublé, objectif affiché de la franchise, qui sera mise à l'honneur le 24 mai pour la cérémonie de remise des bagues.

Côté françaises, pour démarrer la saison, Bria Hartley a rejoint l'Indiana Fever cet hiver, alors que Gabby Williams, récente vainqueure de l'Euroligue, portera les couleurs du Seattle Storm, elle qui n'a pas joué aux États-Unis la saison dernière.

À noter que Brittney Griner, la star de Phoenix, est toujours détenue en Russie, et manquera le début du Championnat.

lire aussi

Brittney Griner, une prisonnière américaine de renom en Russie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles