Chiellini, le boss de fin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'instant est exceptionnel. À quelques secondes du début d'une séance de tirs au but décisive, Giorgio Chiellini se présente, très décontracté, face au corps arbitral pour décider qui tirera en premier entre Italiens et Espagnols, et de quel côté du terrain. Hilare, balançant de grands gestes et n'hésitant pas à faire vibrer ses cordes vocales, le capitaine de l'Italie aborde une attitude folle qui tranche totalement avec celle de son adversaire, Jordi Alba. L'Espagnol est au contraire crispé et fébrile, le visage fermé et stoïque face aux pitreries de Chiellini. Une bataille psychologique s'installe alors entre les deux hommes, finalement remportée par le défenseur de la Nazionale. Car si le vieux briscard transalpin fait jouer son charisme naturel pour prendre le dessus, il bénéficie d'un petit coup de pouce pour gagner le toss en deux temps face au latéral espagnol, qui a forcé un deuxième lancer, et permettre à son équipe de tirer…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles