La Chine bat aisément la Belgique, la France fixée sur ses possibles adversaires

La Chinoise Meng Li au duel avec la Belge Maxuella Lisowa Mbaka (M. King/AFP)

La large victoire de la Chine contre la Belgique mardi à Sydney (81-55) a figé les positions dans le groupe A. En cas de succès contre la Serbie (9h30), les Bleues éviteront les deux ogres de la compétition en quarts de la Coupe du monde.

Plombées par le forfait officialisé la veille de leur capitaine Emma Meesseman, touchée à un mollet, les « Belgian Cats » n'ont tenu tête que 30 minutes à la Chine mardi. Face à un des favoris de la compétition, les filles du sélectionneur français Valery Demory étaient encore dans le coup après trois quart-temps (45-54) et ont finalement cédé face à la taille et la polyvalence de leurs adversaires.

lire aussi

Groupe A : Calendrier/Résultats

Dans le groupe A, les positions sont désormais connues : la Chine termine deuxième derrière les États-Unis, seule équipe invaincue du premier tour (tous groupes confondus) avec 5 victoires. La Belgique finit troisième tandis que Porto Rico fera office de petite surprise en phase finale.

Un format avec tirage au sort

C'est un dispositif qui permet d'éviter tout calcul : les deux premiers de chaque groupe sont déclarés tête de série et un tirage au sort aura lieu ce mardi, après le dernier match (Australie-Japon), afin de savoir quel troisième ou quatrième du groupe opposé, ils affronteront.
L'équipe de France, qui affronte la Serbie pour son dernier match - Françaises et Serbes sont déjà qualifiées et la Serbie ne pourra plus terminer dans les deux premiers -, connaît désormais tout l'enjeu de sa dernière sortie : une victoire lui garantirait la deuxième place du groupe B, et donc un adversaire a priori abordable, Belgique ou Porto Rico. De quoi rêver, pourquoi pas, d'une demi-finale, que la France n'a plus jouée dans cette compétition depuis... 1953.