Cholet – Pays de la Loire : "J'ai ma conscience tranquille", assure Nacer Bouhanni qui réplique aux attaques sur son sprint jugé dangereux

Loris Belin
·1 min de lecture

Le sprint final de Cholet – Pays de la Loire vire au feuilleton. Vivement critiqué depuis la course dimanche, Nacer Bouhanni est sorti de son silence. Après avoir admis dans un communiqué lundi "son erreur" en forçant le jeune Britannique de la Groupama-FDJ Jake Stewart le long des barrières dans les derniers mètres de l'épreuve, le sprinteur d'Arkea-Samsic s'est cette fois exprimé en son nom pour revenir sur l'incident ce vendredi. Et le coureur vosgien ne décolère pas.

Dans un long message posté sur son compte Twitter, l'ancien champion de France s'en est pris à ses détracteurs, s'adressant à l'un d'eux en ces termes : "Vous pouvez dire que je suis un sprinteur qui prend des risques, qui ne laisse pas sa place, qui est agressif, fait tout pour gagner, tout ce que vous voulez… Mais vouloir me jeter volontairement dans des barrières pour essayer d'aller gagner une course cycliste, c'est de la pure folie. Vouloir blesser volontairement et jouer avec la vie de mon adversaire et la mienne, c'est du grand n'importe quoi ! Je ne suis pas un voyou mais un sportif devenu père il y a quelques mois, donc croyez-moi que ne serait-ce que pour mon...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi