Chris Paul emmène Phoenix au 2e tour des play-offs, record historique à la clé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Chris Paul (ici face à Jose Alvarado) et Phoenix poursuivent leur route en play-offs. (S. Lew/USA Today Sports)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Brillant jeudi soir, Chris Paul a fait mouche sur chacun de ses 14 tirs pour mener Phoenix à la victoire sur le parquet de New Orleans (115-109), synonyme de qualification pour les demi-finales de Conférence. Les Suns affronteront Dallas.

De retour sur le parquet après sa blessure à un ischio-jambier lors du match 2, Devin Booker a assisté à une performance historique jeudi soir. Chris Paul a conduit Phoenix à la victoire contre New Orleans (115-109) en ne manquant aucun tir du match.

Avec un 14 sur 14 au tir (dont 1/1 à 3 points), « CP3 » (33 points, 8 passes) a battu le record du plus grand nombre de tentatives réussies sans aucun échec en play-offs NBA. Le précédent record était co-détenu par Larry McNeill (Kansas City) et Nene (Washington), avec 12 tirs réussis sans échec, respectivement en 1975 et 2017. Dans le sillage de leur meneur, les Suns ont décroché leur qualification pour les demi-finales de conférence où ils retrouveront Dallas, tombeur de Utah.

lire aussi

Le tableau des play-offs

Sur le parquet des Pelicans, Paul ne s'est pas tout de suite rendu compte qu'il filait vers un record NBA. « Je n'en avais aucune idée. À la mi-temps, je me suis dit que je devrais peut-être shooter un peu plus. Mais pendant tout le match, j'essayais de garder le contrôle », a confié après le match le double champion olympique avec Team USA (2008, 2012). Car malgré le retour de Booker, Phoenix a peiné face à un adversaire coriace.

Booker et Bridges décisifs pour Phoenix

Les Pelicans ont même fait la course en tête (48-58, 24e) grâce à un bel effort collectif : sept joueurs à dix points ou plus. Mais Brandon Ingram (21 points) et ses coéquipiers n'ont pas tenu ce rythme dans le troisième quart-temps. Chris Paul a trouvé la cible derrière l'arc puis à mi-distance pour effacer l'avantage pris par New Orleans (70-69, 30e).

lire aussi

Les résultats de la série

Sur le banc adverse, Willie Green, ex-coéquipier et ami de Paul, a observé impuissant la performance de « CP3 ». « Ne me parlez pas de ça (son match) maintenant. Je suis fier que nous ayons tenu face à ce défi. Je ne pouvais pas demander plus d'efforts à mes joueurs », souriait le coach des Pelicans. Son équipe est restée au contact jusque dans les dernières secondes du match, passant même en tête sur un double pas de Brandon Ingram (103-104, 46e)

Mais les autres hommes forts de Phoenix sont venus au relais de Paul. Devin Booker a inscrit un tir primé et Mikal Bridges, dauphin de Marcus Smart pour le titre de défenseur de l'année, a volé le ballon des mains de C.J. McCollum avant de conclure par un dunk (108-104, 47e).

Battus, les Pelicans pourront se satisfaire d'avoir disputé les play-offs malgré un début de saison catastrophique (1 victoire en 13 matches). La franchise de Louisiane attend maintenant le retour de son All-Star Zion Williamson, qui vient de passer une année blanche, blessé au pied.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles