Christophe Laporte, vainqueur de la 19e étape du Tour : « Une forme que je n'ai jamais eue encore »

Vainqueur à Cahors, le coureur français de Jumbo Visma, Christophe Laporte, a offert à la France sa première victoire sur cette édition du Tour de France. À ses yeux, son transfert au sein de la formation néerlandaise, l'an dernier, l'a transformé.

« Est-ce que vous avez vécu la plus belle journée de votre carrière ?
Oui, j'ai envie de dire oui mais je n'oublie pas Paris-Nice (1re étape). C'est difficile de choisir entre les deux mais cela reste le Tour de France. Donc oui, c'est la plus belle journée de ma carrière.

lire aussi

Vainqueur à Cahors, Laporte sauve l'honneur de la France

Les Français n'avaient pas encore remporté d'étape sur ce Tour de France. Êtes-vous heureux de leur donner la première victoire ?
Beaucoup de Français attendaient cette victoire et je suis heureux de la leur apporter. Cela arrive à la fin du Tour de France mais tout le monde est content.

Dans quelle mesure votre transfert chez Jumbo a participé à cette victoire ?
Mon passage chez Jumbo a contribué à 100% à cette victoire. Je me répète beaucoup, c'est beaucoup de travail en amont. Les deux derniers mois, j'ai passé six semaines en stage en altitude avant le Tour de France avant d'enchaîner par le Dauphiné et quelques jours à la maison. C'est une préparation loin de la famille. Beaucoup de choses changent. Tout est calculé, rien n'est laissé au hasard dans cette équipe : la préparation, la nutrition, le matériel... Tous les coureurs font partie de l'élite mondiale, cela donne beaucoup de confiance, c'est grâce à eux que je gagne. J'ai une forme que je n'ai jamais eue encore, je les remercie.

« Van Aert ? C'est le meilleur coureur du monde dans son ensemble. Cela motive de courir avec lui, c'est un leader »

Vous a-t-on dit au sein de votre équipe le matin que vous auriez votre chance ?
Au briefing, les choses étaient claires : il fallait se préoccuper de Jonas (Vingegaard, le Maillot Jaune) jusqu'aux 3 kilomètres. On craignait une journée très nerveuse mais elle ne l'a pas tant été. On a couru à l'avant comme on sait faire. Au briefing, il avait été décidé qu'on ferait un sprint seulement si Jonas était sain et sauf, et à cinq kilomètres de l'arrivée, Wout (van Aert) m'a dit : ''c'est pour toi aujourd'hui. Je m'occupe de Jonas jusqu'à trois kilomètres pour que tu te concentres sur le sprint.'' C'est ce qu'il a fait à la perfection, on m'a donné carte blanche. Tout s'est parfaitement déroulé dans le final, c'est une victoire magnifique. On a un plan très précis dans l'équipe, on sait qui doit faire quoi, cela aide, on est préparés avant. Il y a des objectifs prioritaires et quand ils sont atteints, on peut se focaliser sur les suivants.

lire aussi

Van Aert peut-il gagner le Tour un jour ?

Votre équipe a déjà remporté cinq victoires. Pensez-vous pouvoir encore gagner une sixième et septième étapes ?
Oui, je pense que c'est possible. On est déjà très heureux avec cinq victoires mais c'est possible, Wout est motivé pour demain (le contre-la-montre, samedi), Jonas aussi peut faire un excellent chrono. Wout a déjà gagné les Champs-Elysées (l'an passé) également, s'il peut le refaire, il ne s'en privera pas. Mais c'est déjà énorme d'en être déjà là. On fait le maximum pour l'emporter lors de chaque étape. Quand, déjà, on a un coureur comme Wout dans l'équipe, on peut gagner une grande partie des étapes. Jonas, un des plus grands grimpeurs du monde, à la pédale, cela apporte des victoires aussi. Mais aucun coureur n'est venu nous dire d'en laisser.

Quelles relations avez-vous avec Wout van Aert ?
C'est un champion, il apporte énormément à l'équipe et à moi. Il va toujours de l'avant, il est toujours motivé, c'est le meilleur coureur du monde dans son ensemble. Cela motive de courir avec lui, aide à me surpasser, on l'a vu sur les classiques. C'est un leader de groupe. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles