Christophe Pélissier : " Sur le deuxième but, l'appel de Benzema est extraordinaire "

·1 min de lecture

On a démarré avec un match maîtrisé contre l'Allemagne, un second proche de la catastrophe contre la Hongrie, et ce soir contre le Portugal, encore un troisième scénario différent avec une équipe à deux visages entre les deux mi-temps. Sur l'ensemble de cette phase de groupes, où peut-on situer le vrai niveau de l'équipe de France ?
Difficile à dire, car il y a le contexte de chaque match, le profil de l'adversaire. Ce soir, on fait une mauvaise première période à cause d'un manque d'intensité qui peut s'expliquer à nouveau par les conditions climatiques à Budapest, où il faisait encore très chaud. Et puis un nul nous satisfaisait donc il était logique de ne pas se découvrir. Le premier penalty contre nous est peut-être un mal pour un bien : on a du mal à rebondir derrière mais on ne lâche pas, puis on égalise. Le penalty que l'on obtient est un peu sévère pour le Portugal, mais la France rentre au vestiaire à égalité…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles