Christophe Urios, après la victoire de l'UBB contre le Stade Français : « Il faut savoir gagner des matches comme ça »

Christophe Urios. (R. Perrocheau/L'Équipe)

L'Union Bordeaux-Bègles s'est imposé difficilement face au Stade Français ce samedi en ouverture de la 5e journée de Top 14 (15-10). Une victoire qui fait néanmoins du bien à la tête, comme le point de bonus défensif ramené par les Parisiens.

Christophe Urios (manager de l'UBB ,après à la victoire de son équipe face au Stade Français 15-10) : « C'est quatre points. Je suis content car le Top 14, c'est la jungle. Il faut savoir gagner des matches comme ça. On voulait les jouer de façon différente et il a fallu changer le plan de jeu. Il faut souligner le bon match de la charnière. Avec les nombreuses blessures, on aurait pu perdre le fil, ça perturbe juste avant de démarrer un match (Miquel et Cordero). En première période, on était tendu, sous pression. Ç'a été mieux en seconde période, on a mieux contrôlé la partie. Sur l'état d'esprit, on était présent. On a été solide. On aurait pu perdre le fil.

lire aussi


Bordeaux-Bègles en service minimum face au Stade Français

Matthieu (Jalibert) a fait un bon match, comme Max Lucu et Louis Bialle-Biarrey. Il fait son cheminement, il avance, je suis content pour lui, il a été bon dans le jeu au pied et fait un 100% face aux perches. Il a bien frappé dans le ballon. C'est une preuve qu'il retrouve son niveau, il a souffert. Il fait croire qu'il a une carapace. Mais c'est un merdeux. Il a retrouvé confiance dans les choses simples. Il travaille. Il est récompensé. Sa reprise a été dure, en décalé. Il est plus à l'aise dans le groupe. Il prend confiance, il porte l'équipe, c'est ce qu'on attend de lui. »

Louis Bielle-Biarrey (arrière de l'UBB) : « C'était un match avec beaucoup d'occupation, d'échanges de jeu au pied, on ne s'est pas régalé, mais le plus important, ce sont les 4 points de la victoire. Les conditions n'étaient pas là pour se rassurer. On s'est rassuré sur les fondamentaux. Nous réalisons un match plein. Même si en première période, c'était un peu compliqué. En seconde période, avec le vent, on a un peu plus maitrisé. C'est juste dommage de prendre cet essai en fin de match. La victoire fait plaisir. Les avants ont fait un gros match. Un match de caractère. On espère enclencher une dynamique. On veut enchaîner ! »

lire aussi


Le film de Bordeaux-Bègles - Stade Français

Alban Roussel (troisième-ligne de l'UBB) :« Cette victoire fait du bien déjà d'un point de vue comptable. Au regard des conditions, c'était un match piège. On s'est concentré sur les fondamentaux. C'est quatre points de pris. C'est l'essentiel. On ne s'est jamais trop affolé. On a construit notre match. On s'est mis à l'abri. On a enfin retrouvé du caractère. La victoire fait aussi du bien dans la tête. »

Laurent Sempéré (entraîneur adjoint du Stade Français) : « On voyait se profiler le scénario des deux derniers déplacements (deux défaites à zéro point). Aujourd'hui, notre performance est récompensée. C'était important de faire un match plein pendant 80 minutes. On n'a pas eu de bas, mais il nous a manqués quelques hauts. Ce point va faire du bien. Ça prouve que le groupe fait corps. En terme de comportement, c'est plus qu'un point de bonus. La première mi-temps peut nourrir des regrets, notamment sur deux actions. On va désormais travailler pour mieux finir les coups. »

Ryan Chapuis (troisième-ligne du Stade Français) : « C'était un peu compliqué au regard des conditions. On s'est bien accroché. Ils ont su bien occuper, se nourrir de nos fautes. On récupère un point de bonus défensif qui nous fait du bien à la tête. En première période, sur le jeu au pied, on n'a pas été assez précis pour les mettre sous pression. Ça aurait dur de partir sans point de Bordeaux. On sait que le Top 14 est difficile et qu'il faut ramener le moindre point. »

Kylan Hamdaoui (arrière du Stade Français) : « Nous avons peut-être un peu trop utilisé le jeu au pied dans leur 30 mètres en étant pas assez précis. On n'a pas réussi à les mettre à la faute. A l'inverse, ils ont su se nourrir de nos erreurs et prendre les points à chaque fois. C'est frustrant. Là, on a bien débuté la partie, on n'a pas eu d'entame catastrophique comme les trois précédents. On repart avec un point, c'est déjà bien. »

lire aussi


Le classement

lire aussi


Calendrier/résultats de la 5e journée