Christophe Urios (UBB) : « J'ai soulevé une tempête »

Christophe Urios a laissé entendre que les tensions des deux dernières semaines étaient « normales » dans un contexte de phase finale.

« La semaine de préparation a-t-elle été un peu moins tendue que la précédente ?
Effectivement, des tensions, il y en avait. Mais il s'agit de tensions comme une équipe qui prépare une demi-finale. J'ai soulevé une tempête pour réveiller les mecs. Je suis encore marqué par l'histoire de ma fin d'aventure à Castres et la non-qualification alors qu'on avait un boulevard. À Castres, je n'ai pas soulevé de tempête. Je n'ai pas fait réagir les mecs. Après la défaite à Perpignan, je me suis dit que c'était le bon moment pour le faire. On verra samedi soir face à Montpellier. Nous sommes une équipe qui veut gagner sa demi-finale, qui veut gagner un titre.

lire aussi

Jalibert, ouvreur de l'UBB : « On ne joue pas pour Christophe (Urios) »

« Les deux clubs sont ambitieux et ont une histoire à écrire »

Quelle sera la clé du match face à Montpellier ?
Ce sera le jeu au sol. Montpellier est une équipe armée. C'est une équipe de système, qui est forte sur les choses simples, comme la discipline. C'est une équipe difficile à jouer. Si nous ne mettons pas de vitesse dans notre jeu, si le jeu est cadenassé, je ne suis pas certain que ce soit idéal pour nous.

Vous avez battu Montpellier deux fois cette saison. Est-ce un avantage ?
Connaissant mon groupe, je ne suis pas certain que ce soit un avantage psychologique. Ça peut même être un danger. En phase finale, tout est remis à plat, à zéro. Il n'y a pas d'avantage psychologique. Les deux clubs sont ambitieux et ont une histoire à écrire. Ce serait une terrible erreur de se dire qu'on les a battus deux fois.

Comment sentez-vous votre groupe à l'approche de cette demi-finale ?
Pour réussir en phase finale, il faut créer une dynamique. Je sens ça. Il faut écrire une histoire. Là, il y a eu une rébellion. Ça ne peut pas durer six mois. Mais ça peut durer trois matches... »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles