Chute et abandon de Julian Alaphilippe sur la Vuelta, inquiétude avant les Mondiaux

Julian Alaphilippe a chuté sur la 11e étape de la Vuelta. (Luis Angel Gomez/Presse Sports)

Julian Alaphilippe est tombé lors de la 11e étape de la Vuelta et a été contraint à l'abandon, évacué en ambulance. Le double champion du monde semble sévèrement touché à une clavicule alors que les Championnats du monde auront lieu le 25 septembre à Wollongong (Australie).

La saison noire de Julian Alaphilippe se poursuit. Le double champion du monde tricolore, non sélectionné pour le Tour de France cet été à la suite de sa longue convalescence au printemps et aligné en conséquence sur la Vuelta, est tombé lourdement à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée de la 11e étape ce mercredi, sur un tracé tout plat.

lire aussi

La 11e étape de la Vuelta en direct

Dans un virage a priori anodin, le Français a glissé, a lourdement heurté le bitume et ne s'est pas relevé, indiquant immédiatement au médecin souffrir de la clavicule droite. Une attelle lui a été posée alors qu'il était encore assis sur la route, et le coureur a été évacué quelques minutes plus tard en ambulance.

Sera-t-il remis à temps pour les Mondiaux le 25 septembre ?

Alaphilippe ne finira donc pas le Tour d'Espagne, lui qui espérait y aider son leader et actuel maillot rouge Remco Evenepoel, et surtout s'y refaire une santé pour préparer ses objectifs de fin de saison, les Championnats du monde (le 25 septembre à Wollongong en Australie) et le Tour de Lombardie (8 octobre, Italie).

lire aussi

Le calendrier de la saison

Cette chute s'ajoute à la longue série d'incidents malencontreux subis par le maillot arc-en-ciel en 2022 : auteur d'un « soleil » impressionnant aux Strade Bianche, tombé malade juste avant Milan-San Remo, il a surtout subi la frayeur de sa vie le jour de Liège-Bastogne-Liège, où tombé dans un fossé à plus de 70km/h, il s'était fracturé des côtes et une omoplate et avait subi un hémopneumothorax.

Après de longues et douloureuses semaines de convalescence, l'équipe Quick-Step l'avait jugé trop juste pour l'aligner au Tour de France. Vainqueur dès sa rentrée sur le Tour de Wallonie fin juillet, il avait dû quitter la course deux jours plus tard, touché par le Covid. Touché à la clavicule, assez sévèrement semble-t-il, le champion du monde voit sa fin d'année remise inévitablement en question. Sera-t-il remis à temps pour la course en ligne des Mondiaux, qui doit se tenir dans moins d'un mois à Wollongong (Australie) ? Rien n'est moins sûr.

lire aussi

Toute l'actu de la Vuelta