Cinq choses à savoir sur Luis de La Fuente

Luis De la Fuente. (Joaquin Corchero/AFP7/PRESSE S/PRESSE SPORTS)

L'entraîneur espagnol a été choisi pour succéder à Luis Enrique sur le banc de la sélection. À 61 ans, il est méconnu du grand public.

Il a été repéré par un spécialisteNé à Haro, dans la province de la Rioja, dans le nord de l'Espagne, Luis de la Fuente a débuté à Bilbao, à une petite heure de route. Parce que son père était un socio de l'Athletic, et surtout parce qu'il a été repéré, à 14 ans, par Piru Gainza, l'un des joueurs mythiques de l'histoire du club basque, ailier gauche resté toute sa carrière au club entre 1939 et 1959.

Formé dans le club basque, De La Fuente y a débuté en équipe première à 19 ans, en mars 1981. Il s'est ensuite installé dans l'équipe au poste de latéral gauche, remportant deux fois la Liga (en 1982-83 et 1983-84) et une Coupe du Roi (1983-84). Après un passage à Séville (1987-91), il revient à Bilbao pour deux saisons, puis raccroche les crampons à 33 ans, au bout d'une dernière année à Alaves, en deuxième division.

lire aussi : De La Fuente remplace Luis Enrique

Il a beaucoup entraîné mais jamais en LigaAprès sa carrière de joueur, De La Fuente se reconvertit rapidement comme entraîneur. Il commence en bas de l'échelle, en Division d'Honneur juste à côté de Bilbao, à Portugalete, où il reste trois saisons. Suivront cinq saisons comme entraîneur avec les jeunes du FC Séville, puis un retour à l'Athletic Bilbao, où il prendra en charge d'abord les jeunes, puis l'équipe réserve, en troisième division. Il connut aussi une brève expérience à Alavés, en troisième division, où il fut remercié après seulement neuf journées, en octobre 2011. Deux ans plus tard, il est contacté par la Fédération pour entraîner les U19.

Il est deux fois champion d'EuropeSi la Fédération espagnole l'a choisi pour prendre la succession de Luis Enrique, c'est parce que sa cote n'a cessé de grimper depuis qu'il a débarqué à Las Rozas, il y a neuf ans. Il suffit de regarder son palmarès pour mesurer la réussite de sa méthode et de son management : un Euro remporté avec les U19 en Grèce, en 2015, une victoire lors des Jeux méditerranéens en 2018, un autre Euro, avec les Espoirs cette fois, en 2019 en Italie, et enfin une médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Tokyo, en 2021.

lire aussi : Cinq sélectionneurs ne sont plus en poste

Il connaît déjà (presque) tous les joueursIls sont nombreux à avoir déjà côtoyé sa silhouette athlétique et ses petites lunettes dans le vestiaire de la Roja, et ils sont plusieurs aussi à lui devoir beaucoup et à en garder un très bon souvenir. Il y a les champions d'Europe 2015 Rodri et Asensio, les champions d'Europe 2019 Carlos Soler, Fabian Ruiz, Unai Simon ou Dani Olmo, et beaucoup d'autres passés par les Espoirs ces dernières années, comme Pedri ou Ferran Torres.

Il a déjà été sélectionneur des ADe La Fuente débutera en mars prochain sur le banc de la sélection, à l'occasion des qualifications pour l'Euro 2024, avec deux matches contre la Norvège puis l'Ecosse. Mais ce ne seront pas ses grands débuts sur le banc de la « seleccion absoluta ». En juin 2021, alors que l'équipe qui s'apprêtait à diriger l'Euro était frappée par le Covid et donc tenue de respecter l'isolement, De La Fuente a dirigé les Espoirs pour le match amical prévu contre la Lituanie. Un match largement gagné (4-0) comptant comme une rencontre de la « absoluta », et une ligne de plus sur le CV de De La Fuente.

lire aussi : Toute l'actualité de la coupe du Monde