Cinq choses à savoir sur Stéphanie Frappart, première femme arbitre en Ligue des champions

Célia Sommer
·1 min de lecture

• Avant d’être arbitre, elle était d’abord joueuse

Stéphanie Frappart a débuté le football à l’âge de 6 ans, dans la cour de récréation de Pierrelaye (Val-d’Oise). Elle signe sa première licence quatre ans plus tard, dans l’équipe féminine de l’AS Herblay, et prend très vite goût à la compétition. L’ancienne numéro 10 joue pour les équipes régionales en jeune, participe à une coupe nationale et effectue quelques matchs avec l’équipe première d’Herblay.

À l’âge de 13 ans, elle commence à apprendre les règles du jeu. Stéphanie Frappart devient à 19 printemps arbitre en division d’honneur régionale en Île-de-France. Mais lorsqu'elle entame des études de STAPS après le bac, elle ne peut plus cumuler sa fonction de joueuse du samedi, à celle d’arbitre du dimanche. "J’étais devenue jeune arbitre de la Fédération et j’ai estimé que j’avais plus de chances d’évoluer dans l’arbitrage que dans le foot féminin, qui était alors beaucoup moins développé qu’aujourd’hui", a-t-elle confié à l’AFP.

• Première femme à avoir arbitré en Supercoupe de l'UEFA, Ligue 1, et Ligue 2

En 2014, soit dix-sept ans après ses débuts dans l’arbitrage,...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi