Le CIO valide plusieurs changements de sites des JO de Paris 2024, mais le basket attendra

Thomas Bach a présidé la commission exécutive du CIO. (P. Lahalle/L'Équipe)

La commission exécutive du CIO a validé jeudi les changements de sites pour le tir, le pentathlon moderne et la boxe des JO 2024. Mais pas pour le basket. Les discussions avancent vers la tenue du tour préliminaire à Lille mais une décision sera prise ultérieurement.

Après avoir observé une minute de silence en hommage aux victimes de la prise d'otages des Jeux Olympiques de Munich en 1972, la commission exécutive du CIO présidée par Thomas Bach s'est penchée jeudi sur le programme des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Aucune décision définitive n'a été prise pour la localisation définitive du basket à Lille lors de la phase éliminatoire, mais le porte-parole du CIO Mark Adams a indiqué que les discussions avançaient dans le bon sens.

Le CIO a en revanche validé les autres changements concernant le tir (Chateauroux-Deols), le tour de classement d'escrime du pentathlon moderne et les préliminaires de la boxe (Villepinte) ainsi que le centre principal de presse (Palais des congrès).

Concernant la boxe, le CIO avait annoncé lors d'une précédente commission exécutive qu'il gérerait lui-même les compétitions à Paris ainsi que la phase de qualification. Il a dévoilé jeudi comment cette dernière se déroulerait. Une première phase de qualification par continent aura lieu l'année prochaine (pour l'Europe, il s'agira des Jeux européens organisés à Cracovie (Pologne) du 21 juin au 2 juillet), puis une deuxième phase aura lieu avec deux tournois mondiaux organisés en 2024.

lire aussi

Paris 2024 : le CIO mise sur la flexibilité

Inquiétudes autour de la fédération internationale de boxe

Le CIO a précisé que ses inquiétudes demeuraient en ce qui concerne la gouvernance et le financement (assuré essentiellement par la firme russe Gazprom) de la fédération internationale (IBA) et qu'en l'état actuel des choses, il n'était toujours pas possible de réintégrer la boxe au programme des Jeux Olympiques de Los Angeles 2028.

La commission exécutive a décidé par ailleurs de reporter à septembre ou octobre 2023 la session du CIO qui devait se dérouler en mai prochain à Munbai en Inde. Cette décision fait suite à des « conflits internes récurrents et les problèmes de gouvernance au sein du CNO (le comité national olympique indien), ce qui a entraîné des retards dans la tenue des élections quadriennales de ce dernier qui auraient dû avoir lieu en décembre 2021 ». En conséquence, le CIO a adressé un dernier avertissement avant suspension au comité olympique indien. Une décision définitive (sur la suspension et la tenue de la session en Inde) sera prise lors de la prochaine réunion de la commission exécutive du CIO prévue en décembre.

Le CIO a enfin annoncé que le comité olympique du Guatemala serait suspendu à dater du 15 octobre si la Cour constitutionnelle guatémaltèque ne revenait pas sur certaines décisions concernant le règlement et les statuts du CNO du Guatemala.

lire aussi

Toute l'actualité des JO de Paris 2024