Civelli : " Est-ce que je suis devenu un expert en pain ? Franchement ouais "

SO FOOT
·1 min de lecture

Au début de la pandémie, la grande mode, c'était de faire du pain. Toi, avant tout ce délire, tu avais décidé d'ouvrir ta boulangerie.
J'aimais bien l'idée. À chaque fois que je vais dans un autre pays, je me dis : "Qu'est-ce qu'il y a ici qui pourrait fonctionner en Argentine ?" Au début, je voulais m'associer avec la franchise Paul. Pour ça, je suis allé à leur siège à Marcq-en-Barœul près de Lille. J'ai même pris ma voiture jusqu'au Luxembourg pour voir toute la production. Je suis resté douze heures là-bas ! Finalement, je crois que mon profil - joueur de football - ne leur a pas beaucoup plu. Par la suite, grâce à un ami français qui bosse dans la production de farine ici, j'ai rencontré les gens de Gontran Cherrier qui étaient intéressés par l'Argentine. Ça s'est fait comme ça, un peu par hasard. Je suis associé avec mon frère Luciano et un ami qui vit au Mexique. On doit ouvrir…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com