Clément Noël, 4e de la première manche du slalom de Kitzbühel : « J'ai de quoi faire mieux »

Clément Noël visera le podium en deuxième manche du slalom de Kitzbühel. (S. Boué/L'Équipe)

Clément Noël, 4e de la première manche du slalom de Kitzbühel, a une marge suffisante pour viser le podium en deuxième manche, sur une piste qu'il affectionne. Alexis Pinturault n'a en revanche toujours pas trouvé de solution.

Clément Noël, 4e de la première manche du slalom de Kitzbühel, à 0''53 de Manuel Feller (AUT) : « Très belle neige, mais feeling un peu bizarre. C'était glissant, savonneux, avec des rails, pas facile à skier. En passant la ligne je n'aurais pas été surpris d'être à une seconde et demie. Je suis dans le match pour la 2e manche, je suis très content d'être là à Kitz, j'adore cette piste, cette course.

lire aussi : Les résultats de la première manche du slalom de Kitzbühel

J'étais plus tendu que d'habitude au départ, j'ai envie de faire une bonne course pour profiter de cette ambiance, de cet endroit, ne pas sortir à la première manche et rentrer à l'hôtel. J'ai de quoi faire mieux : je ne pars pas très bien en haut, je fais un très mauvais bas avec une petite faute sur un mouvement de terrain dans la double. Le matos va bien, la tête va dans le bon sens, je vais pousser en allant chercher devant. »

Alexis Pinturault, 34e (+2''70) et non qualifié en 2e manche : « Le problème c'est que pour le moment on discute avec Head (son équipementier), et on a du mal à analyser. Mon ressenti c'est que je n'arrive pas à m'exprimer comme je le veux. J'ai senti que j'étais un peu bas en attitude et qu'il y avait un manque de fluidité dans mes enchaînements et de retour du ski... Mais je ne m'attendais pas à 2''70. Je savais que ça ne fonctionnait pas exactement comme je voulais, mais ne pas pouvoir prendre la qualif alors que je ne fais pas de faute, c'est dur. On va essayer d'analyser ça, mais en deux jours (avant le slalom de Schladming, mardi), on ne va rien inventer. Essayer de comprendre c'est déjà la première solution. L'étape d'ensuite, c'est trouver le moyen de résoudre le problème... »

lire aussi : Toute l'actualité du ski alpin