Un classique Nouvelle-Zélande-Angleterre en finale de la Coupe du monde

Les Anglaises ont éliminé le Canada en demi-finale. (D. Rowland/Reuters)

Déjà adversaires en finale des Coupes du monde 2002, 2006, 2010 et 2017, la Nouvelle-Zélande et l'Angleterre se retrouveront à nouveau samedi prochain (7h30) pour se disputer le titre.

Pour l'originalité, on repassera. Nouvelle-Zélande-Angleterre en finale de la Coupe du monde, c'est du déjà-vu de chez déjà-vu. Les deux équipes se sont retrouvées sur la dernière marche de la compétition en 2002, 2006, 2010 et 2017. Et à chaque fois, les Black Ferns en sont sorties vainqueures. La série se poursuivra-t-elle samedi prochain ? Rien n'est moins sûr tant les Anglaises apparaissent comme les grandes favorites du Mondial.


lire aussi

La France échoue d'un point face à la Nouvelle-Zélande

Samedi, face au Canada en demi-finales, elles ont remporté leur 30e match d'affilée. Et même si elles ont été bousculées comme rarement, les Red Roses ont fait preuve de pragmatisme et de sérénité pour s'imposer (26-19), dans le sillage d'un paquet d'avant toujours aussi dominateur. « Nous avons dû donner tout ce que nous avions pour gagner. J'ai été impressionné par la façon dont nous nous sommes accrochés et avons continué à nous battre », a félicité le sélectionneur Simon Middleton après la rencontre. Pour la finale, le technicien anglais devra sans doute se passer de l'arrière Helena Rowland, blessée à la cheville gauche après avoir fait de vrais ravages dans la défense nord-américaine.

Côté Néo-Zélandais, la victoire face à la France n'a fait qu'aiguiser l'appétit. « Nous avons fait d'énorme progrès depuis un an mais je suis sûr que nous pouvons aller encore plus loin dans une semaine, a souri l'entraîneur des Black Ferns, Wayne Smith. Je pense que l'Angleterre va être encore un cran au-dessus, que ce sera un sacré défi. Les Red Roses sont assez effrayantes, elles sont si efficaces dans tout ce qu'elles font. » Le public kiwi, étonnement clairsemé lors des demies (22 043 spectateurs), devrait être au rendez-vous de cette affiche de rêve, samedi prochain à l'Eden Park.


lire aussi

Calendrier/résultats