Clauss, Digne, Mendy : les dommages latéraux de la liste de Didier Deschamps

Une vieille croyance populaire laisse entendre qu'aucun gamin ne s'inscrit au foot avec comme rêve de devenir arrière latéral. Ce qui fait scintiller les yeux des gamins, c'est marquer des buts comme un attaquant, distiller des belles passes comme un meneur, exécuter un beau tacle glissé comme un stoppeur ou se détendre pour détourner une frappe dans la lucarne comme un gardien. C'est comme ça, et pendant des années, c'est ainsi qu'on expliquait les difficultés de la formation française à trouver de bons arrières droit ou gauche. Ce temps semblait pourtant révolu avec l'avènement d'un nouveau système de jeu à la mode faisant la part belle aux pistons et l'émergence de joueurs brillants dans les couloirs. Trent Alexander-Arnold, Alphonso Davies, Achraf Hakimi - pour n'en citer que trois - sont ainsi devenus les meilleurs représentants de cette génération de latéraux new look. Pourtant, au vu de

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com