Le club de Béziers est de nouveau à vendre

Béziers a fini la dernière saison de Pro D2 à la neuvième place du classement. (J. Prévost/L'Équipe)

Sauvé par la mairie de Béziers il y a un an après sa reprise avortée en 2020, le club biterrois est encore à vendre. Robert Ménard, le maire de la ville, a confirmé que l'investissement municipal était transitoire.

Le retour d'un serpent de mer pour les supporters. Après les multiples rebondissements de sa vente refusée par la DNACG, Béziers avait été sauvé la saison dernière par la mairie, devenant actionnaire à 80 %, afin de maintenir le club en Pro D2 et lui éviter le dépôt de bilan. Mais ce lundi, Robert Ménard a confirmé à Rugbyrama son intention d'être toujours à la recherche d'un repreneur pour le club.

Robert Ménard, maire de Béziers

« La ville n'a pas vocation à rester à la tête de l'ASBH »

« Jamais une ville n'était devenue propriétaire d'un club de rugby mais dans mon esprit, c'était transitoire. La ville n'a pas vocation à rester à la tête de l'ASBH. Je cherche donc un repreneur » a déclaré le maire de Béziers.

Afin de vendre le club, la municipalité est même prête à certaines concessions : « Je m'engage à ce que les subventions collectives, au moins les premières années après le rachat, restent les mêmes. Aujourd'hui, elles sont d'ailleurs évaluées à 1,3 million d'euros par an. » Il s'est engagé également à ne pas faire de plus-value sur les 60 % d'actions achetées à un euro l'année passée.

lire aussi

Béziers : Samir Ben Romdhane, l'homme qui a berné Christophe Dominici