Cluster au sein du XV de France : un coup d’épée dans le dos pour tout le sport français !

·1 min de lecture

Le rugby français est toujours empêtré dans son affaire de bulle sanitaire poreuse. Et pour Virginie Phulpin, c’est le sport français dans son ensemble qui paie les pots cassés de cette histoire.  

"Il y a des errements qui ont des conséquences en chaîne. Ce tournoi des Six Nations devait être une bouffée d’oxygène pour le sport français. Que le XV de France puisse participer à ce Tournoi, c’était un espoir formidable. On aurait brandi le succès de l’opération comme un étendard. Vous voyez, c’est possible de gérer une équipe et que tout se passe bien, même en temps de Covid-19. En fait, le rugby va juste réussir à l’étouffer un peu plus, ce secteur sportif.

C’est le XV de France qui va être le premier touché, bien sûr. Nos Bleus étaient en pleine reconquête : deux succès probants, une place de troisième nation mondiale et en route pour la Coupe du monde 2023 avec un alléchant France-Nouvelle-Zélande en ouverture. Un vrai boulevard vers le bonheur. Mais pour quelques gaufres romaines et plusieurs sorties de bulle à demi avouées, on met un coup de pied dans cet édifice en reconstruction. Les Britanniques commencent à demander un forfait des Bleus contre l’Ecosse en pointant du doigt la faute de Fabien Galthié, le sélectionneur sorti assister à un match de son fils en perçant la bulle. Vu les enjeux financiers, le forfait a peu de risques de se produire. Il y a une différence entre la morale et le principe de réalité économique. En attendant, l’image des Bleus se fripe. Sans pa...


Lire la suite sur Europe1