CM 2018 - CRO - Croatie : Domagoj Vida visé par une enquête de la Fifa

L'Equipe.fr
L’Equipe
Le défenseur croate Domagoj Vida a provoqué la polémique après la publication d'une vidéo dédiant la victoire de la Croatie contre la Russie en quarts de finale du Mondial à l'Ukraine.

CM 2018 - CRO - Croatie : Domagoj Vida visé par une enquête de la Fifa

Le défenseur croate Domagoj Vida a provoqué la polémique après la publication d'une vidéo dédiant la victoire de la Croatie contre la Russie en quarts de finale du Mondial à l'Ukraine.

Le défenseur croate Domagoj Vida a provoqué la polémique après la publication d'une vidéo dédiant la victoire de la Croatie contre la Russie en quarts de finale du Mondial à l'Ukraine. Domagoj Vida se retrouve confronté à une vidéo polémique quelques heures après la victoire de la Croatie contre la Russie samedi en quart de finale de la Coupe du monde (2-2, 4-3 tab). La FIFA a ouvert une enquête après la publication de cette séquence montrant Vida criant «gloire à l'Ukraine» aux côtés de l'ancien international Ognjen Vukojevic ajoutant: «cette victoire est pour le Dynamo et l'Ukraine... allez Croatie». «Gloire à l'Ukraine !» est un slogan de la révolution pro-européenne qui a conduit à la destitution du président ukrainien pro-russe Viktor Ianoukovitch en 2014 (époque à laquelle Vida et Vukojevic jouaient au Dynamo Kiev) et à une crise dans les relations entre les deux pays voisins. Le Kremlin avait officialisé par la suite l'annexion de la Crimée alors que les combats entre forces ukrainiennes et forces pro-russes ont fait plus de 10 000 morts. On ne sait pas encore si cette vidéo avait vocation à être rendue publique où s'il s'agit d'une fuite. Interrogée à ce sujet, la Fifa a indiqué qu'elle «est en train d'analyser les différents compte-rendus de ce match ainsi que les preuves potentielles concernant l'affaire», se refusant à toute autre commentaire. Domagoj Vida s'est également exprimé sur le site russe sports.ru, affirmant qu'il ne pensait pas à mal. «J'adore le peuple russe, c'était juste une blague.»

À lire aussi