CM 2018 - Huit arrestations à Rouen en marge des festivités pour la qualification des Bleus

L'Equipe.fr
L’Equipe
Huit personnes ont été placées en garde à vue pour des violences à l'encontre de policiers à Rouen lors d'affrontements en marge des festivités pour la qualification des Bleus en demi-finales du Mondial.

CM 2018 - Huit arrestations à Rouen en marge des festivités pour la qualification des Bleus

Huit personnes ont été placées en garde à vue pour des violences à l'encontre de policiers à Rouen lors d'affrontements en marge des festivités pour la qualification des Bleus en demi-finales du Mondial.

Huit personnes ont été placées en garde à vue pour des violences à l'encontre de policiers à Rouen lors d'affrontements en marge des festivités pour la qualification des Bleus en demi-finales du Mondial. Huit personnes dont deux mineurs ont été placées en garde à vue pour des violences à l'encontre de policiers à Rouen lors d'affrontements auxquels ont pris part 200 à 300 casseurs en marge des festivités de la demi-finale opposant la France à la Belgique. Selon une source policière, environ 30 minutes après la fin du match, entre 200 et 300 casseurs ont violemment pris à partie les forces de police présentes sur la place de l'Hôtel de ville pour sécuriser les lieux. S'en sont suivies plusieurs heures d'affrontements dans le centre-ville, selon cette source. Des casseurs ont jeté des projectiles sur les policiers qui ont répliqué en faisant usage de gaz lacrymogène. «Les manifestants ont aussi jeté des barrières métalliques sur les agents», a précisé la source policière, évoquant «deux fonctionnaires légèrement blessés après avoir reçu des projectiles sur le corps et un véhicule de police banalisé, dédié aux missions de circulation, dégradé.»  La ville a fait état de deux abribus cassés sur la place de la mairie. «La situation est revenue à la normale aux environs de 03H00 du matin», a précisé la source policière, annonçant que le dispositif de sécurité sera renforcé dimanche pour la finale de la Coupe du monde.

À lire aussi