Colombie : ancien guérillero et soldat, mutilé dans un attentat, Juan José Florian vise le podium à Tokyo

AFP
·1 min de lecture

"Je ne m'étais jamais imaginé sportif. Mon rêve de gosse, c'était d'être soldat", sourit Juan José Florian, athlète aux multiples trophées, d'abord en nage papillon et désormais à vélo. En fait, sa vie a bifurqué deux fois : quand des rebelles des Farc l'ont emmené et lorsqu'il a été estropié par une bombe visant sa mère qui résistait au racket de la guérilla.

A 38 ans, Juan José est l'un des plus jeunes 30 sportifs du monde classés C1 pour la gravité de leur handicap, le seul Colombien ainsi certifié par l'Union cycliste internationale (UCI). "De tous ceux de ma catégorie, je suis le plus déglingué, le plus amputé!", ajoute ce champion aussi de l'autodérision, dressant en triomphe ses bras mutilés. Fier du surnom "Mochoman" (L'homme manchot, ndlr) donné par ses fans, il pédale chaque matin autour de Granada (Meta, sud-est), sillonnant les plaines des Llanos.

"La nuit, je regardais les balles fuser"

Son œil valide se voile au souvenir de cette soirée de 1997 où ont surgi des guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), qui ont depuis signé la paix, le 24 novembre 2016. Le conflit, qui mine la Colombie depuis plus d'un demi-siècle, faisait rage. "La...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi