Coman intouchable, Griezmann surpuissant, Tolisso contrarié... Le week-end contrasté des Français à l'étranger

Guillaume Poisson
·1 min de lecture

• Ça carbure : Kingsley Coman (Bayern)

Trois buts et deux passes décisives en une semaine : Kingsley Coman ne s'arrête plus. Sauveur à Brême le samedi précédent (1-1) alors que son équipe fonçait vers une déconvenue, Coman a un nouvelle fois pris les choses en main ce samedi face à Stuttgart. Il a égalisé d'un tir sec dans la surface après avoir crocheté pour éliminer un attaquant (38e). Puis il a servi Robert Lewandowski, qui a marqué son 12e but en neuf journées (2-1, 45e+1). Celui qu'on disait grandement menacé par l'arrivée de Leroy Sané à l'intersaison fait pour l'instant tout ce qu'il faut conserver la confiance de son entraîneur.

Le Français avait pourtant été récemment critiqué Hansi Flick. Celui-ci lui reprochait de ne briller qu'en Ligue des champions, et de ne pas donner le meilleur de lui-même en Bundesliga. Il a répondu de la meilleure des manières, en l'espace d'une semaine.

• Ça frappe fort : Antoine Griezmann (Barcelone)

Antoine Griezmann retrouve des couleurs avec Barcelone. Remplaçant mais buteur contre Kiev (4-0) en Ligue des champions, l'attaquant des Bleus a enchaîné avec une titularisation contre Osasuna (4-0). Griezmann a signé le but du break avec une reprise de volée spectaculaire......

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi