Comité d'organisation de la Coupe du monde 2023 : le parquet national financier ouvre une enquête

Le fonctionnement du GIP France 2023, du temps où il était dirigé par Claude Atcher, intéresse le parquet national financier. (E. Garnier/L'Équipe)

INFO L'ÉQUIPE. À la suite de nos révélations sur de possibles dérapages financiers au sommet du GIP France 2023 du temps de Claude Atcher, le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire. Une perquisition au comité d'organisation de la Coupe du monde a lieu ce mercredi.

Le 29 août, dans un entretien à L'Équipe, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra informait du lancement de deux missions conjointes, visant la gouvernance du GIP (groupement d'intérêt public) - France 2023, et plus particulièrement son omnipotent directeur général Claude Atcher qui venait d'être mis à pied à titre conservatoire. Confiées à l'Inspection générale des finances et à l'Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche, ces investigations devaient permettre « d'analyser l'existence d'éventuels manquements à la probité économique et financière ou de conflits d'intérêts », faisait savoir le ministère.

Perquisition au siège du comité d'organisationCette décision faisait suite à nos révélations, le 12 juillet, sur de présumés faits délictueux d'ordre financier imputables à l'ancien DG, révoqué depuis pour faute grave en raison de ses pratiques managériales jugées toxiques par deux rapports, celui du Comité d'éthique du GIP et celui de l'Inspection du travail. Tout cela alors que la Coupe du monde 2023 commencera en France dans moins d'un an.

Selon nos informations, le Parquet national financier (PNF), destinataire d'un double signalement des deux Inspections générales, au titre de l'article 40 du code de procédure pénale, a ouvert début octobre une enquête préliminaire visant des infractions de favoritisme, trafic d'influence, corruption, voire d'autres délits connexes. Les procureurs du PNF en charge de cette affaire ont confié les investigations aux gendarmes de la section de recherches de Paris.

Les frais personnels d'Atcher dans le viseur des enquêteursCe mercredi matin, l'AFP révèle des perquisitions en cours à plusieurs endroits, dont une depuis 8h30 au siège du comité d'organisation, situé au 24 de la rue Saint-Victor, en plein coeur de Paris, information que nous sommes en mesure de confirmer.

En juillet dernier, nous avions évoqué dans notre enquête certains marchés passés du temps de Claude Atcher ainsi que l'usage potentiellement délictueux de VTC pour des déplacements privés, alors que le véhicule de fonction prévu à cet effet par le GIP était à disposition de l'épouse de M. Atcher. D'après nos informations, l'enquête pénale s'intéresse à ces possibles frais personnels supportés par le GIP 2023, à certains marchés passés et aussi à de présumées irrégularités liées à la billetterie de la Coupe du monde 2023.