«Il a commencé à s’amuser avec nous toutes» : accusé de viol, Dani Alves risque gros

Depuis plusieurs jours, Dani Alves est en pleine tourmente. Le joueur brésilien est accusé de viol par une femme espagnole et vient d’être placé en détention provisoire. L’ancien du PSG a eu l’occasion de se défendre mais ses déclarations semblent hésitantes, au contraire de la victime présumée qui continue de lui reprocher les mêmes faits.

C’est une affaire très complexe dans laquelle est mêlée Dani Alves. Le coéquipier de Neymar en sélection n’a pas eu le temps de retourner au football après la Coupe du monde que son nom a directement été associé à un scandale sexuel. En effet, le latéral droit brésilien est accusé de viol, un acte qu’il aurait commis dans une boîte de nuit à Barcelone. Très vite, la victime présumée est allée déposer plainte et tout s’est enchaîné rapidement pour Dani Alves. D’abord entendu par les enquêteurs, l’ancien joueur du PSG a finalement été placé en détention provisoire.

Dani Alves est en prison

Une décision réfléchie de la part de la justice espagnole qui veut éviter un retour de Dani Alves au Brésil, pays dans lequel l’Espagne ne peut pas réaliser d’extradition. Interrogé à plusieurs reprises, l’ancien joueur du FC Barcelone adopte une stratégie étonnante. Entre son volte-face sur l’histoire du tatouage, son mensonge sur son salaire ou encore son envie de continuer avec son avocat alors que tout son clan souhaite changer, Dani Alves semble un peu perdu.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com