Comment la LFP veut révolutionner la L1

La Ligue de football professionnel (LFP) a dévoilé mardi matin sa stratégie pour faire de la Ligue 1 une marque majeure dans le monde. Voici le résumé de son plan en 5 points.

Bientôt Mbappé et Falcao seront suivis partout dans le monde…

 

1. “Protéger et valoriser la formation française”
La LFP veut d’abord protéger les jeunes pépites françaises comme Mbappé, afin de les garder le plus longtemps possible en L1 et éviter des départs brutaux qui font perdre de la valeur au Championnat. Pour cela, la Ligue veut faire appliquer aux clubs la règle UEFA incitant à avoir dans son effectif plusieurs joueurs formés localement. La LFP veut également faire allonger la durée maximale légale du premier contrat pro et promouvoir le travail des formateurs de la FFF.


2. “Valoriser le foot français à l’international”
Hormis les recruteurs et les assoiffés de foot, la L1 n’intéresse pas grand monde à l’étranger. La LFP veut y remédier en améliorant la qualité du spectacle (pelouse, stade, arbitrage, réalisation TV, etc…) et en faisant un effort réel de marketing. La LFP veut encourager le recrutement de joueurs-stars de pays comme la Chine et capitaliser sur l’image des Bleus et autres internationaux évoluant déjà en L1. Pour avoir un impact à l’étranger, la LFP veut également diffuser certaines grosses affiches l’après-midi (13h, 15h ou 17h) et augmenter la valeur des droits de diffusion internationaux. La Ligue veut par ailleurs installer des bureaux et des réseaux d’ambassadeurs partout dans le monde. Côté transferts, la LFP souhaite libéraliser les prêts entre les clubs et assouplir la limite de joueurs extra-communautaires (non-Européens), actuellement fixée à 4.

3. “Mieux connaître et servir les clients pour augmenter les revenus “matchday” et merchandising”
L’objectif de la LFP est d’aider les clubs de L1 à gagner plus d’argent, notamment en les épaulant dans leur marketing. Il s’agit de mieux connaître les spectateurs, en les sondant par exemple sur de nouveaux horaires de matches ou en sollicitant leurs avis sur les joueurs phares du Championnat. L’objectif est clair : améliorer le remplissage des stades et combler l’écart des revenus générés les jours de match par rapport à l’Allemagne ou l’Angleterre (x4).

4. “Développer les relations avec les entreprises, les investisseurs et l’UEFA”
Là encore, la LFP veut aider les clubs à s’enrichir en les aidant à développer des relations avec des grandes entreprises (dont CAC 40). L’idée est de créer de nouvelles offres pour les entreprises, et de favoriser le naming ou d’autres initiatives pour attirer des investisseurs. La LFP veut donc lancer un pôle “Relation investisseurs” au sein de la Ligue. L’UEFA sera également un partenaire privilégié. La LFP veut défendre la France auprès de l’instance européenne. Objectif : avoir plus de clubs de L1 qualifiés en C1 et C3 sur la période 2021-2024 et maximiser leurs chances de succès (optimisation du calendrier, etc…).

5. “Développer une stratégie de marque et de communication, ainsi qu’un plan RSE”
L’objectif de la LFP est d’améliorer progressivement l’image de la L1. La Ligue souhaite aller toucher de nouveaux publics, notamment les femmes et les familles, en faisant progresser les comportements éthiques et en créant un réseau fort d’ambassadeurs (anciens grands coaches et anciens grands joueurs à l’image positive). La LFP veut enfin structurer un plan RSE ambitieux pour valoriser la contribution économique et sociétale du foot pro français.


En plus d’améliorer l’image de la L1, les 20 initiatives de la LFP ont un autre objectif :  augmenter les revenus nets annuels de 350 millions d’euros pour la saison 2021-2022, hors droits télé et transferts. Rendez-vous dans 5 ans…

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages