La commission de discipline examinera lundi les incidents à Saint-Etienne

·1 min de lecture

Les incidents du match de Ligue 1 entre Saint-Etienne et Monaco (1-4), longuement interrompu samedi en raison de jets de fumigènes, seront examinés par la commission de discipline lors de sa réunion de lundi.

Samedi, la rencontre entre Saint-Etienne et Monaco (1-4) a été interrompue à deux reprises, la seconde fois pendant plus d'une demi-heure, alors que certains ultras stéphanois faisaient usage de fumigènes et de feux d'artifice pour fêter les 30 ans du groupe de supporters des Green Angels.

Après avoir renvoyé les joueurs au vestiaire, l'arbitre a fini par ordonner la reprise du match à l'issue d'une cellule de crise incluant arbitres, autorités et clubs.

Ce nouvel épisode de débordements de supporters, dans une saison de L1 très agitée en tribunes, pourrait valoir des sanctions disciplinaires à Saint-Etienne, dont les ultras avaient déjà fait parler d'eux cette saison au stade Geoffroy-Guichard, lorsque le coup d'envoi du match contre Angers avait été retardé d'une heure le 22 octobre dernier.

Suivant la décision adoptée par la commission, Saint-Etienne (18e et actuel barragiste) pourrait devoir jouer sans public son prochain match à domicile cette saison, prévu le 14 mai contre Reims, voire un éventuel barrage contre une équipe de Ligue 2.

lire aussi

Comment les clubs de Ligue 1 gèrent les relations avec leurs supporters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles