Commission de discipline : Jean-Pierre Caillot (Reims) suspendu jusqu'au 31 décembre

Pour son comportement à l'encontre de Jérémy Stinat, l'arbitre de Reims-Lyon (1-1, 4e journée), suivi de son « coup de gueule » contre l'arbitrage français, le président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot, a été suspendu de toutes fonctions officielles jusqu'au 31 décembre par la Commission de discipline de la LFP.

Réunie ce mercredi 7 septembre, la Commission de discipline de la LFP a sévèrement sanctionné, sur la base du rapport de Jérémy Stinat, l'arbitre de Reims - Lyon (1-1, le 28 août), les propos injurieux tenus à son encontre (après le match), par le président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot, qui avait ensuite lancé un « coup de gueule » contre l'arbitrage français, pointant un « manque de cohérence ».

Ligue 1

Suspension de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles jusqu'au 31 décembre 2022 pour Jean-Pierre Caillot, président du Stade de Reims, après sa virulente charge contre l'arbitrage à l'issue de Reims-OL (4e journée). La sanction prend effet le mardi 13 septembre à minuit.

1 match de suspension de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles pour Julien Stephan (entraîneur de Strasbourg) pour son comportement lors de Brest-Strasbourg (6e j.). La sanction prend effet immédiatement.

3 matches de suspension (dont 1 avec sursis) : Fábio (FC Nantes)

lire aussi

Toute l'actualité de la Ligue 1

2 matches de suspension : Deiver Machado (Lens), Sanjin Prcic (Strasbourg)

2 matches de suspension (dont 1 avec sursis) : Valère Germain (Montpellier), Yoann Salmier (Troyes).

1 match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle ou par révocation du sursis : Mohammed Belaïli (Brest).

Suite au jet de briquet ayant atteint l'arbitre de la rencontre Brest-Strasbourg (6e j.) à la 89e minute, la Commission décide de mettre le dossier en instruction.

Ligue 2

2 matches de suspension : Etienne Green (Saint-Etienne), Louis Mafouta (QRM), Christopher Rocchia (Dijon).

2 matches de suspension (dont 1 avec sursis) : Nicolas Lemaître (QRM).

1 match de suspension : Yasser Baldé (Laval), Ahmed Kashi Annecy).

1 match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle ou par révocation du sursis : Samir Chergui (Paris FC), Daniel Congré (Dijon), Kylian Kaïboue (Bastia), Xavier Kouassi (Pau), Ronny Labonne (Nîmes), Paul Lasne (Paris FC), Kevin N'Doram (Metz), Sergi Palencia (Saint-Etienne), Joris Sainati (Bastia), Ousseynou Thioune (Dijon FCO), Régis Brouard (entraîneur de Bastia).

lire aussi

Toute l'actualité de la Ligue 2

2 matches de suspension de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles pour Zakaria Alaoui el Achraf (entraîneur des gardiens de Sochaux), pour son comportement lors de Sochaux-Laval (7e j.). La sanction prend effet immédiatement.

Après instruction du dossier, la Commission de discipline de la LFP a décidé la fermeture pour un match avec sursis de la tribune Crédit Mutuel du Stade Francis Le Basser, après le jet d'objet lors du match Laval-Metz (4e j.)