«Il connaît le nombre exact de poils pubiens de Zidane» : comme Deschamps, il déteste Dugarry

En froid avec Christophe Dugarry depuis quelques années, Didier Deschamps avait assuré que s’il le croisait, il n’y aurait même plus de « bonjour, bonsoir ». Le sélectionneur des Bleus n’est pas le seul à s’être pris la tête avec Dugarry. En 2017, Patrice Evra l’avait cartonné en ironisant sur sa proximité avec Zinédine Zidane.

Elle est bien loin l’époque de 1998 où tout roulait en équipe de France. Depuis, Didier Deschamps et Christophe Dugarry, coéquipiers lors du sacre des Bleus, ne s’adressent plus la parole. La faute à des propos de ce dernier qui estimait que Deschamps prenait « l’équipe de France en otage ». Une phrase qui n’avait pas du tout plu au sélectionneur tricolore qui n’avait pas manqué de lui répondre assez sèchement.

«Si on devait se voir avec Duga, ça ne serait même pas bonjour, bonsoir»

« Quand on franchit la ligne blanche et qu’il n’y a pas un minimum de respect sur le plan humain… C’est fini avec lui. Dugarry ose dire que je prends la France en otage. Cela dépasse l’entendement. Il dit ce qu’il veut, il a son émission radio. On a vécu des choses ensemble donc je sais qu’en termes d’état d’esprit, sincèrement, j’ai vu beaucoup mieux. Mais bon, ce n’est pas grave. J’ai bientôt 50 ans et je ne fais plus semblant. Si on devait se voir avec Duga, ça ne serait même pas bonjour, bonsoir. Chacun sa route, chacun son chemin. C’est clair », avait balancé Didier Deschamps dans les colonnes du Parisien.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com