Connectée, autonome et ouverte 24/24, Api révolutionne l’épicerie de village

COMMERCE - Api ambitionne d’implanter 600 supérettes autonomes et connectées au cœur de villages français dans les cinq prochaines années

Hausse du prix du carburant, montée du télétravail, démocratisation du numérique… La directrice générale Marie-Laure Basset le reconnaît : il y a comme un « alignement des planètes » au moment de lancer Api, nouveau concept de supérette autonome et connectée en milieu rural, dont l’idée est importée de Suède.

Imaginé par Julien Nau, Alex Grammatico et Jean Luc Treillou, Api a ouvert il y a quelques jours son premier point de vente à Claix (Charente). L’ambition est de réinventer la supérette. « On peut continue à le rêver, mais le modèle traditionnel de l’épicerie de village ne fonctionne plus, analyse Marie-Laure Basset, il faut donc trouver une autre solution pour redynamiser le secteur rural. » Et cette idée, c’est un mobile-home de 40 m2 proposant 700 références de produits, accessible 24h/24 et 7/7 jours grâce à un QR code qui permet l’ouverture des portes, avec paiement par carte bancaire.

Prix accessibles

Ingénieure agronome, Marie-Laure Basset a passé vingt-cinq ans dans l’agroalimentaire, un milieu qu’elle connaît sur le bout des doigts, au travers de ses expériences chez Marie (plats cuisinés) et Room Saveurs (livraison de plateaux-repas pour les entreprises). Elle a rapidement conclu que l’idée d’Api ne pourrait fonctionner qu’en s’adossant à des poids lourds,(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Inflation : « Cette année, pas de foie gras, ni de saumon… » Nos lecteurs revoient leur budget pour Noël à la baisse
Consommation : Oui, les grandes surfaces mettent parfois en avant des faux bons plans
Carburants : Ce que prévoit le gouvernement après la fin de la ristourne