La construction du radiotélescope géant Ska démarre

HANDOUT/AFP

“Le plus grand radiotélescope du monde, qui couvrira deux continents, va explorer les profondeurs de l’espace et du temps, et devrait capter ‘tout l’univers observable’, annonce le Brisbane Times. Sa construction démarre ce lundi [5 décembre].”

Le Square Kilometre Array (Ska), ou “réseau d’un kilomètre carré”, implique deux grands réseaux d’antennes : le premier, baptisé Ska-Low, se situe sur les terres aborigènes du peuple wajarri, dans l’État d’Australie-Occidentale, l’autre, Ska-Mid, sera construit dans la région aride du Karoo, en Afrique du Sud. L’ensemble “collectera les signaux radio émis par les objets célestes, et il devrait éclaircir certains des problèmes les plus énigmatiques de l’astronomie, comme la nature de la matière noire et la formation des galaxies”, détaille Nature.

L’Afrique du Sud et l’Australie avaient été présélectionnées en 2006 pour accueillir le télescope géant, avant qu’une décision ne soit prise en 2012 pour diviser le projet entre les deux pays. Le démarrage des travaux, initialement prévu en 2021, a été retardé par la pandémie de Covid-19.

Plus de 100 000 antennes en Australie

Le Ska sera construit par étapes, et la première, pour laquelle 1,3 milliard d’euros d’investissement est nécessaire, devrait être achevée en 2028. Le Ska-Low, sensible aux signaux radio basse fréquence, sera constitué de 131 072 antennes en forme de sapin de Noël de 2 mètres de haut. Quelque 197 antennes circulaires (de type “parabole”) formeront le Ska-Mid. Les 64 antennes – opérationnelles depuis 2018 – du radiotélescope MeerKat, dans le parc national de Meerkat, dans le Cap-Nord, en Afrique du Sud, seront intégrées au réseau Ska-Mid vers la fin de sa construction, en 2027.

“L’objectif ultime est d’avoir des milliers de paraboles en Afrique du Sud et dans les pays partenaires africains, et un million d’antennes en Australie, avec une zone de collecte totale de 1 km2”, précise Nature. Les astronomes assurent que le Ska constitue une étape majeure pour la recherche dans leur domaine.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :