Contact tracing : attention aux faux SMS de suivi du Covid-19

Yahoo Finance France
Contact tracing : attention au faux SMS de suivi du Covid-19
Contact tracing : attention au faux SMS de suivi du Covid-19

Soyez vigilants. Des escrocs pourraient profiter de la mise en place des brigades sanitaires pour tenter de récupérer vos données personnelles avec la technique bien connue du phishing. Explications.

La pandémie de Covid-19 n’a pas arrêté les cybercriminels, bien au contraire. Entre l’arnaque au faux logiciel Zoom, les produits “miracles” censés soigner le virus ou encore les escroqueries au chantage à la webcam, les particuliers et les entreprises ont dû redoubler de vigilance pour ne pas tomber dans le panneau. 

Malheureusement, les tentatives d’extorsion ne s’arrêteront pas en même temps que le confinement. Comme rapporté par RTL lundi, des experts mettent en garde contre le contact tracing (“traçage des contacts” en français). Dans ce cas, des personnes malveillantes vous envoient un SMS signalant que vous avez été en contact avec un individu porteur du virus. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le phishing, une arnaque courante

D’apparence crédible, le message informe la victime que celle-ci doit se mettre en quarantaine pour ne pas transmettre le Covid-19 à autrui. Le but ? Inciter à cliquer sur le lien pour obtenir des informations supplémentaires. Comme déjà expliquée sur Yahoo, cette technique de “phishing” est bien connue des escrocs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d’identité. Au Royaume-Uni et aux États-Unis notamment, de faux SMS indiquant à leurs destinataires qu'ils ont été en contact avec une personne malade et les invitant à s'isoler ont été partagés sur les réseaux sociaux. 

En France, des “brigades sanitaires”, fortes d'environ 20.000 à 30.000 personnes et chargées de procéder à ces identifications en remontant la liste des “cas contacts” pour les “inviter à se faire tester” ont bien été déployées sur tout le territoire depuis le 11 mai. 

Toutefois, les personnes à risque seront “seulement contactées par téléphone”, explique la Direction générale de la santé à RTL. "Toute demande concernant les coordonnés bancaires, les cartes de paiement comme les identifiants de comptes en ligne sont sans rapport avec la recherche de personnes ayant pu être contaminées par le Covid-19”, ajoute aussi l'Assurance maladie.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS

>> Déconfinement : les dates clés annoncées par Edouard Philippe
>> 
Retour à l'école : le protocole sanitaire est-il applicable ?
>> 
“J’ai hâte de voir en vrai les gens avec qui je bosse" : ils racontent leur nouveau travail pendant le confinement
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde

À lire aussi