Contrairement au PSG, le Bayern Munich génère des bénéfices

Bayern Munich revenus
Un exemple de réussite sportive et financière, le Bayern Munich en Allemagne.

Cela fait des années que cela dure et le plus fort, avec le Bayern Munich, est que le géant bavarois a même tiré des bénéfices des saisons 2020 et 2021, celles au plus haut de la crise de la Covid. Maintenant que les choses sont revenus à plus de normalité, il ne pouvait pas être autrement pour le champion d’Allemagne. Qui a donc bouclé son exercice 2022 dernier, avec un bénéfice de 9 millions d’euros.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

+ 9 M€ de bénéfice au Bayern Munich quand le PSG perd 369 M€

Et c’est remarquable, de la part du futur adversaire du PSG, en Ligue des champions. Lequel club français a, dans le même temps, accusé des pertes à hauteur de 369 millions records car inédites dans le sport national. L’un est vertueux et s’y astreint saison après saison, l’autre, plus dispendieux, flirte avec les règles du fair play financier. Pour ne pas dire qu’il les contourne allègrement.

Des revenus sensiblement égaux, mais une meilleure maîtrise des salaires à Munich

En 2022, le Bayern Munich a battu son record de chiffre d’affaire, hors marché des transferts, à 667 millions d’euros gagnés des droits de la télé (215 M€), la billetterie (44 M€) et les partenaires commerciaux (368 M€). C’est peu ou prou l’équivalent des revenus du Paris Saint-Germain. Sauf qu’à la différence du club de Mbappé, Messi et Neymar, chez les Bavarois, la masse salariale et bien mieux maîtrisée. Elle s’élève à 324 M€, elle en baisse sur la saison 2021 et surtout, elle ne vaut que la moitié des recettes du club. Tandis qu’au PSG, les salaires dépassent les revenus.

Plus de revenus, moins de salaires et pas moins de compétitivité sportive

Sa rigueur est une clef de la réussite. Dans son son rapport sur les champions européens de la saison dernière, Football Benchmark pointe tout à la fois l’excellente gestion du club (+ 6% de revenus produits sur 2021, en même temps que la baisse des salaires), et les résultats obtenus qui n’en souffrent, puisque l’équipe que coache Julian Nagelsmann a toujours été sacrée championne nationalement, sur les dix dernières saisons. Elle est la seule sur le Vieux Continent.

Contrairement au PSG, le Bayern Munich génère des bénéfices est un article paru sur Sportune