Pour ou contre, que pensent les entraîneurs de L1 de l’arbitrage vidéo ?

Testé lors de France-Espagne (0-2) ce mardi, l’arbitrage vidéo a prouvé son efficacité lors de cette rencontre, mais a aussi relancé le débat autour de son utilisation. Les entraîneurs de Ligue 1, eux, semblent y être favorables.

Le débat entre les pro et les anti-vidéo a refait surface cette semaine. Et c’est logique. Ce mardi, l’arbitrage vidéo a été testé pour la première fois en France, à l’occasion du match amical entre les Bleus et l’Espagne (0-2). Utilisée à deux reprises, elle a permis d’annuler un but de Griezmann pour un hors-jeu, et de valider celui de Deulofeu, alors que l’arbitre assistant avait levé son drapeau. Un sans-faute, donc, qui semble avoir convaincu plusieurs entraîneurs de Ligue 1.

A lire aussi >> Après France-Espagne, la Dream Team très divisée sur la vidéo

« J’ai toujours été favorable à ce qu’on aide les arbitres, assure Rudi Garcia. Alors certes, cette fois-ci ça a été en notre défaveur, mais à l’avenir je pense que ça sera aussi en faveur de l’équipe de France, ou de n’importe quelle équipe. Je pense que c’est beaucoup plus juste. Moi je pense que c’est non seulement le football de demain, mais aussi un football juste. Je n’étais pas sur place mais je n’ai pas trouvé trop longues les durées des interventions des arbitres. Comme au tennis ou au rugby, je pense que c’est bien qu’on puisse vérifier les décisions de l’arbitre. »

A lire aussi >> Comment les arbitres français se préparent à l’arrivée de la vidéo

Passi : « Beaucoup de résultats auraient pu changer avec l’arbitrage vidéo »

Même son de cloche du côté de Franck...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages