Corentin Martins promet d'être « le sélectionneur de toute la Libye »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nommé cette semaine sélectionneur de la Libye, Corentin Martins souhaite faire de son équipe un symbole d'« unité nationale ».

Nommé cette semaine sélectionneur de la Libye, le Français Corentin Martins veut en faire un symbole d'« unité nationale » dans un pays secoué depuis onze ans par un conflit fratricide, assure-t-il à l'AFP. Martins (52 ans) vise les qualifications à la Coupe d'Afrique des nations 2023, dont le tirage au sort a lieu le 19 avril, et celles pour le CHAN 2023, le Championnat d'Afrique des nations réservé aux joueurs locaux (tirage le 28 avril).

L'ancien international (14 sélections, 1 but), qui a signé pour un an, entend faire des « Chevaliers de la Méditerranée » un symbole d'« unité nationale ». « Je suis ici depuis trois jours, je ne ressens pas d'insécurité. Et puis je ne regarde pas trop le côté politique, je m'intéresse au côté sportif, explique l'ancien sélectionneur de la Mauritanie (2014-2021), qu'il a qualifiée pour ses deux premières CAN. Je vais m'installer à Tripoli et j'irai voir des joueurs des régions de Tripoli comme de Benghazi dans le championnat libyen. Je serai le sélectionneur de toute la Libye. Je veux un groupe uni, que ce soit les dirigeants, le staff ou les joueurs, pour donner du plaisir et du bonheur, et rendre fier ce peuple dingue de foot. »

Ses équipes devraient jouer leurs premiers matches en juin, pour les qualifications à la CAN et au CHAN.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles