Corentin Moutet, éliminé au 2e tour de l'Open d'Australie : « Avec une fracture du tendon, impossible de faire un revers »

Corentin Moutet (Sindy Thomas//Presse Sports)

Éliminé mercredi au deuxième tour de l'Open d'Australie, mercredi par Francisco Cerundolo (3-6, 6-4, 6-2, 7-5), Corentin Moutet a joué blessé, ce qui l'empêchait de faire son revers à deux mains, mais a tenu tête à l'Argentin.

« Comment va votre poignet ? Vous avez joué toute la rencontre avec un revers à une main...
Je n'avais pas le choix aujourd'hui... Je pensais mieux récupérer parce que j'avais réussi à serrer les dents pour mon match du premier tour, mais c'est parce que c'était encore chaud. J'ai une fracture du tendon, donc c'est impossible de faire un revers. C'est même compliqué de prendre une bouteille... La question avant le match, c'était de savoir si j'allais jouer ou pas. Comme j'avais fini la rencontre comme ça au premier tour, je croyais beaucoup en mes chances, je me suis dit que j'avais mes jambes, un slice, et mon coup droit. C'est pour ça qu'on a pris la décision de jouer avec mon entraîneur. Maintenant, je ne sais pas encore s'il faudra opérer ou non. Mais c'est une nouvelle un peu difficile pour le début de l'année, surtout que mon objectif premier, c'était de jouer une saison pleine.

Malgré ça, vous avez fait un très bon match...
J'ai vraiment cru en moi dès le début et ce n'est pas passé loin. Le deuxième set est un peu frustrant, j'ai une balle de 5-2 et je rate la volée... J'aurais bien aimé voir ce que ça aurait donné si j'ai marqué. J'ai des regrets sur certains points, sur des choix un peu précipités... Mais c'est le tennis, souvent ça ne se joue qu'à quelques points. Aujourd'hui je ne les ai pas faits et ça me coûte le match. J'ai fait ce que je pouvais même s'il y a des regrets de performance. À partir du moment où je prends la décision de jouer, j'y vais comme si c'était un match normal, pour gagner. Donc quand je perds c'est vraiment décevant, comme si j'avais mes deux mains... Mais Cerundolo est un très bon joueur (29e joueur mondial), il a su élever son niveau au fur et à mesure du match et il a trouvé ses repères. Je suis frustré car je peux mieux jouer je pense. J'ai encore beaucoup de progrès à faire: je peux mieux servir, en coup droit je peux taper encore plus fort, je n'ai pas été assez bon aujourd'hui.

Qu'en est-il de la suite de votre saison ?
Je ne vais pas pouvoir jouer pendant un certain temps. Je devais aller en Amérique du Sud, je vais devoir annuler. Le plus important c'est de guérir ce poignet et de ne prendre aucun risque parce que j'ai pas envie de traîner ça toute ma carrière, j'ai encore le temps et voilà donc bien guérir ça et puis je vais pouvoir continuer de m'entraîner en coup droit, continuer de faire du physique de toute façon, l'avantage quand on se blesse à la main c'est qu'on peut continuer de faire des choses. Donc je ne vais pas m'arrêter mais c'est frustrant parce que j'avais envie de jouer. Je me suis préparé huit semaines cet hiver pour jouer et je ne peux pas jouer, donc c'est un peu frustrant. »

lire aussi : Corentin Moutet s'arrête au deuxième tour