Corentin Moutet, éliminé en huitièmes de l'US Open : « En jouant mal, je ne peux pas battre ce genre de joueur »

Corentin Moutet a été battu par Casper Ruud en huitièmes de finale à l'US Open dimanche. (Jerry Lai/Usa today sports)

Battu en quatre sets par Casper Ruud (6-1, 6-2, 6-7 [4], 6-2) dimanche, Corentin Moutet regrettait surtout son niveau de jeu, loin de ce qu'il aurait aimé produire pour son premier huitième de finale en Grand Chelem.

« Quel est votre sentiment après cette défaite face à Casper Ruud ?
Je n'ai pas très bien joué, j'étais un peu fatigué des six matches précédents. C'était dur de mettre de l'intensité, d'être bon sur les jambes dans les courses. Aujourd'hui, j'ai beaucoup raté. À chaque fois qu'on perd, c'est décevant. Je suis déçu parce qu'à la fin de la journée, j'ai perdu le match.

Malgré tout, le tournoi reste positif, avec un premier huitième de finale en carrière, non ?
Il y a eu des choses positives, mais j'ai gagné des matches sans jouer très bien non plus. Il y a plein de choses à travailler, plein de choses à améliorer. Je peux jouer mieux que cela. Je peux être meilleur et je dois être meilleur. Il y a du travail à fournir en perspective.

« Ça me donne plus des indications pour la suite, sur ce qui me manque »

Vous serez 82e mondial, lundi, ça peut ouvrir quelques portes dans les tournois ?
Si jamais je rentre dans les tableaux sûrement, mais je vais devoir jouer des Challengers encore. Je ne suis pas assez bien classé pour ne faire que des 250 ou des plus gros tournois.

Cette semaine américaine peut-elle être une source de motivation pour la suite ?
Ça ne me donne pas d'enthousiasme supplémentaire, non. J'ai toujours été motivé pour faire plus, je me suis toujours entraîné, je n'ai pas attendu de gagner des matches comme sur ces deux semaines-là pour être plus enthousiaste ou plus motivé. Ça me donne plus des indications pour la suite, sur ce qui me manque. En jouant mal, comme je l'ai fait aujourd'hui, je ne peux pas battre ce genre de joueur. »

lire aussi

Le tableau de l'US Open