Corentin Moutet qualifié pour le deuxième tour après une bataille contre les crampes

Corentin Moutet s'est imposé en cinq sets. (EXPA/ Eibner/Stringer/Presse Sports)

Après 4h14 d'un combat au soleil éreintant, marqué par plusieurs pépins physiques, Corentin Moutet a éliminé lundi le Chinois Wu Yibing au premier tour (6-4, 5-7, 6-2, 4-6, 7-5).

Pour son premier match officiel en deux mois et demi, Corentin Moutet a été servi. Il a dû mettre son coeur et son corps à l'ouvrage pour se défaire, en quatre heures et quart, du solide Chinois Wu Yibing, qui vaut bien mieux que son 116e rang mondial (6-4, 5-7, 6-2, 4-6, 7-5 en 4h14).

Le 51e joueur mondial inaugurait ce lundi, au premier tour de l'Open d'Australie, sa collaboration en compétition avec son nouveau coach, le Franco-serbe Petar Popovic. Il eut donc droit à des « Allez Co ! » alternant avec des « Idemo ! », au plus chaud de la bataille.

Bloqué à la nuque dès le deuxième jeuSur le court 14, situé tout au fond de Melbourne Park et bordé d'arbres, il y a tout un tas de volatiles indigènes qui survolent les joueurs. Des oiseux multicolores, des libellules bleues et des papillons blancs, notamment. Au milieu de cette faune locale, Moutet a pris son match par le bon bout, pour ne surtout pas laisser Wu Yibing installer son jeu plus puissant à prise de balle précoce et à plat. Ses variations ont fonctionné, sans pour autant que son corps le laisse tranquille.

Bloqué à la nuque dès le deuxième jeu, il s'est ensuite fait mal au poignet droit au début du deuxième set, ce qui l'empêcha jusqu'à la fin du match de frapper convenablement son revers à deux mains, se reportant, 80 % du temps, sur son chop à une main, qui n'était pas, heureusement pour lui, sans gêner son adversaire non plus.

lire aussi : Le tableau du simple messieurs

Le gaucher français aurait pu se simplifier la vie puisqu'il mena 6-4, 4-2 avant de perdre le deuxième set 7-5. Devant des gradins où chaque joueur pouvait compter sur une jolie cohorte (ça parle beaucoup français en tribune, et les Chinois étaient aussi en nombre puisque sur le court adjacent brillait leur grand espoir, Shang Juncheng, 17 ans, vainqueur de l'Allemand Oscar Otte, 74e, 6-2, 6-4, 6-7, 7-5), l'ambiance monta au fur et à mesure que le score enflait et que le soleil forcissait.

Perclus de crampes en fin de matchNe se laissant jamais dépasser par la frustration pendant près de quatre manches, Moutet se retrouva néanmoins embarqué dans un cinquième set et un combat contre les crampes. Il n'allait plus s'asseoir jusqu'à la fin, aux changements de côté, de peur de ne pas se relever quand l'arbitre dirait « Time ».

Au courage, il mena 4-2, mais ne pouvait plus vraiment pousser au service, à cause de cette cuisse droite en grève. Mené 5-4, il ne lâcha pas l'affaire, vint chercher son salut au filet de nombreuses fois et bénéficia aussi de quelques largesses adverses qui lui permirent d'arracher la victoire, 7-5 au cinquième set, au bout d'une lutte dont il faudra réussir à récupérer d'ici son deuxième tour, mercredi, contre l'Argentin Francisco Cerundolo (30e).

lire aussi : Toute l'actu de l'Open d'Australie