Corentin Tolisso, timing parfait

·1 min de lecture

Si l'on regarde le tableau de bord de Corentin Tolisso cette saison, impossible de se rendre compte du chemin parcouru au pays des grosses berlines. Depuis la rentrée de septembre, le milieu a disputé seulement 1308 minutes de jeu avec le Bayern, a bouclé seulement quatre matchs dans leur intégralité (dont un seul en Bundesliga), pour passer le plus clair de son temps au garage. Mais ces chiffres illustrent en creux une course contre le temps que l'ancien lyonnais vient de remporter. Voir Didier Deschamps, le pragmatique, oser prendre un garçon qui n'a dans les jambes que 28 minutes (englouties le week-end dernier contre Fribourg) en trois mois, se remettant tout juste d'une rupture d'un tendon au niveau des quadriceps survenue lors d'un entraînement en février, aurait de quoi surprendre. Pourtant, mardi, c'est bien lui qui s'est fait une place parmi les six milieux…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com