Corinne Diacre (sélectionneuse des Bleues) : « Je retiens la force de mon groupe »

Corinne Diacre ce mardi à Sedan. (E. Garnier/L'Équipe)

Corinne Diacre, la sélectionneuse de l'équipe de France, a souligné la force de caractère de son équipe qui a su se remobiliser et s'imposer face à la Grèce (5-1) malgré la grave blessure de Griedge Mbock.

« Que retenez-vous de cette victoire (5-1) face à la Grèce ?
Pas grand-chose. Je retiens la force de mon groupe. Après la sortie de Griedge (Mbock), elles ont réussi à marquer de jolis buts, bien amenés. On a su être patientes, on a fait des choses intéressantes. Il y a un public formidable ici. Entre les arrêts de jeu pour la blessure de Griedge et ceux pour les orages, ils sont restés et ont fait du bruit. On les remercie, la soirée n'a pas été facile mais ils nous ont soutenues jusqu'au bout.

Quels ont été vos mots à la mi-temps ?
On s'était déjà parlé au moment où Griedge est sortie du terrain. Il fallait se remettre la tête au foot. À la mi-temps, on a parlé que de foot. Il restait 45 minutes, c'est long. Il fallait rester mobilisées, on l'a fait pour elle.

Comment avez-vous vécu la grave blessure de Griedge Mbock ?
C'est une soirée compliquée, on a vu Griedge souffrir, c'était difficile. Le groupe a été touché. Elle est importante dans le groupe. On va lui souhaiter un bon rétablissement. On est tellement peinées pour elle, on pense à elle, on espère qu'elle va vite revenir.

lire aussi

Grave blessure de Griedge Mbock lors de France-Grèce

Quel bilan tirez-vous de cette campagne de qualification ?
Il est parfait. C'est le point positif : dix matches, dix victoires, trente points pris. L'équipe a été présente, elle a obtenu son billet en avril. On n'a pas obtenu l'objectif qu'on souhaitait à l'Euro (la victoire finale) mais on est dans les quatre meilleures nations européennes, ça doit nous servir à grandir. On continue de grandir, le groupe vit très bien. On va avoir de beaux matches pour se préparer pour la Coupe du monde. »