Coronavirus: le CIO pointé du doigt après des cas positifs suite au TQO de boxe à Londres

RMC Sport

La polémique enfle autour du tournoi de qualification olympique de boxe qui s'est tenu à Londres la semaine dernière en pleine pandémie de coronavirus. Deux boxeurs et un entraîneur turcs ont été testés positifs au Covid-19 quelques jours après la fin de la compétition. Selon Eyup Gozgec, le président de la Fédération turque de boxe, ils ont contracté le virus lors de l'évènement dans la capitale anglaise. Ce dernier a accusé le Comité International Olympique de mettre la santé des athlètes en danger.

"C'était irresponsable"

"Alors que le monde entier prenait des mesures extrêmes pour lutter contre le virus, je suis déconcerté qu'un groupe de travail du CIO et le gouvernement britannique aient autorisé le tournoi à démarrer même si beaucoup d'entre nous avaient des inquiétudes et que presque tous les autres sports s'étaient fermés, a-t-il déclaré. C'était irresponsable. Et en conséquence, malheureusement, trois membres de notre équipe sont désormais positifs."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le tournoi de qualification olympique de boxe à Londres - qui comptait environ 350 combattants de 40 pays - a été suspendu après trois jours en raison de préoccupations concernant le virus et l'impact sur les préparatifs de voyage des athlètes. Pendant la tenue du TQO, Franco Falcinelli, le président de la Confédération européenne de boxe, a averti que le risque qu'un boxeur contracte le virus était "très élevé".

Une plainte déposée contre le CIO

Gozgec,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi